Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

À la découverte de MAKITI+, le plus grand marché en ligne de Guinée

Depuis quelques années la révolution numérique bouleverse nos façons de faire et chamboule le fonctionnement traditionnel de nos sociétés. Notre rapport à l’autre et à notre environnement ne sont plus les mêmes depuis que l’être humain est capable de donner des ordres à un circuit imprimé à travers des lignes de codes appelées programme informatique (Application). Nous sommes passés à une toute autre dimension quand nous avons su interagir avec ces programmes à distance grâce à un réseau qui nous interconnecte (Internet).

Ces changements introduits par cette révolution dite ‘’du Numérique’’ s’observent aisément sur le continent africain. La jeunesse africaine se rend compte de l’opportunité que représente le monde du numérique, nous avons pour preuve la floraison de start-ups et d’applications mobile ou web dans plusieurs pays africains. L’essor fulgurant du mobile banking sur le continent Africain en est une autre illustration.

Nous avons rencontré pour vous Ernest Cécé Péguita un jeune technophile, et tech- entrepreneur guinéen. Né à Fria en République de Guinée (Conakry), c’est un programmeur autodidacte, que rien ne prédisposait à entreprendre dans la technologie en dehors de sa passion pour celle-ci et son désir de résoudre les problèmes qu’Il observait dans la société. Il a obtenu une licence en Droit International public à l’Université Lansana Conté de Sonfonia avant de poursuivre ses études en Russie. Docteur en Droit International de RUDN University à Moscou, il est également détenteur d’un Master en Écologie.

Aujourd’hui, il va nous parler de MAKITI+, une application qui a pour vocation d’être notre marché en ligne.

Pourquoi avoir créé Makiti+ (Makiti Plus) ?

 Nous sommes partis du constat qu’en Guinée, tout comme dans la quasi-totalité des pays  d’Afrique  sub-saharienne,  il  n’y  avait  pas  d’outil  adapté  à  nos  réalités permettant  de dématérialiser le processus d’achat et de vente. Conséquence, le vendeur n’avait accès qu’à un public restreint et l’acheteur à un nombre de choix très limité. Nous avons donc voulu répondre efficacement à cette problématique en proposant MAKITI+. ‘’Makiti’’ qui veut dire en langue soussou ‘’Marché’’.

Notre application permet de mettre en contact de manière directe les fournisseurs de biens et services avec de potentiels clients dans un environnement qui reproduit la même expérience que sur nos marchés traditionnels.

Quel est la particularité de votre application ?

 Notre particularité c’est d’avoir mis l’audio au centre de l’expérience utilisateur. Sur Makiti+ nous permettons aux vendeurs de vendre leurs produits et services dans la langue de leur choix (donc les langues locales), comme ils le feraient dans un marché traditionnel. Ainsi nos utilisateurs peuvent interagir naturellement dans leurs langues locales respectives en utilisant cette fonctionnalité vocale. Cette approche audio- centrique, est une première dans le monde du e-commerce, nous sommes d’ailleurs en phase d’obtenir les brevets sur la fonctionnalité et le design de cette innovation.

Il faut rappeler que les sociétés Africaines ont une culture essentiellement orale ce qui explique que la majorité a une capacité réduite de lecture et d’écriture. Il n’est donc pas étonnant que sur les réseaux sociaux et sur internet les contenus médias (vidéo, audio et image) soient les plus consommés par elles. A travers cette fonctionnalité audio, et l’ergonomie évidente de notre plateforme, nous voulons la rendre plus accessible à nos utilisateurs et plus naturelle à utiliser. L’autre spécificité est que nous avons conçu cette application nous-même, avec des compétences exclusivement locales.

Aujourd’hui, quels sont les acquis de MAKITI+?

 Nous avons lancé MAKITI+ en septembre 2020 et aujourd’hui nous sommes la première plate-forme  de vente et d’annonce en ligne en Guinée, loin devant tous nos concurrents.

Nous avons à ce jour plus de 15.000 utilisateurs et plus de 40.000 articles disponibles. En termes de partenariat nous avons 773 partenaires enregistrés sur la plate-forme. Nous sommes fiers de notre  équipe commerciale qui va à la

rencontre des vendeurs afin de les accompagner dans la digitalisation  de leur processus de vente.

Quels sont les défis qui vous attendent ? 

Les principaux défis auxquels nous faisons face sont la pénétration d’internet qui ne progresse pas rapidement et l’attitude des consommateurs qui ne sont pas habituer à trouver leurs articles en lignes. Mais heureusement avec le mobile et les habitudes des réseaux sociaux, nos actions de communication et de marketing nous permettent d’augmenter tous les jours le nombre d’utilisateurs. Notre objectif est de passer la barre des 50.000 utilisateurs pour début 2022.

Dans le contexte guinéen pensezvous que Makiti plus est une valeur sûre ?

 Évidemment, nous avons un produit adapté aux réalités des populations guinéennes et les retours que nous avons des utilisateurs séduits par la fonctionnalité audio nous confortent dans cette position. En plus, nous avons une maîtrise totale de notre cœur de métier, nous utilisons une technologie entièrement créée par nos équipes. Vous constaterez aussi que nous avons eu une évolution croissante depuis le lancement de MAKITI+. En ce qui concerne le financement, nous avons évoluer sous fond propres avant que certains investisseurs africains nous rejoignent. Pour aller plus loin, nous souhaitons lever plus de fond afin de pouvoir réaliser nos ambitions d’expansion en Afrique. Aujourd’hui nous sommes l’une des seules plateformes de notre catégorie, fondée, financée et opérée par des africains, avec une approche centrée sur nos réalités. C’est toutes ces  raisons  qui forgent notre  viabilité  et  soutiendrons  notre pérennité.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...