Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

8ème forum de la paix de Dakar : la présence remarquable de l’ancien PM Kabiné KOMARA

C’est ce mardi 25 octobre que les rideaux sont tombés sur le 8éme Forum de Dakar sur la Sécurité et la Paix en Afrique, forum considéré désormais comme un évènement majeur de l’agenda diplomatique sur le continent. Le thème de cette année était :  » l’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souverainetés » .

Le Forum a connu la participation massive d’hommes politiques, de chercheurs, de diplomates et d’experts de haut niveau . C’est dans ce cadreque l’ancien Pm guinéen avait reçu une invitation dans laquelle la Ministre des Affaires étrangères Mme Aminata Tall Sall écrivait entre autres » Persuadé de la contribution précieuse que vous apporterez aux débats, le Sénégal serait honoré de votre participation à cette huitième édition. « 

Outre les communications et discours des Chefs d’État,  les débats du Forum sont structurés en 6 ateliers au sein desquels les débats de fond sont menés pour aboutir à des recommandations.

Le Président Macky Sall hôte du Forum a centré son discours d’ouverture sur les multiples contraintes qui caractérisent l’Afrique  avant de faire un Plaidoyer sur la nécessité de trouver d’abord en son sein  les ressources nécessaires pour assurer la prise en charge de sa propre sécurité avant de réclamer un support conséquent de la Communauté internationale à travers la réallocation des Droits de Tirage Spéciaux ( DTS).

Il a encore martelé la nécessité de la réforme des Nations unies dont la gouvernance doit s’adapter aux réalités du moment. La coopération intra-africaine et le bannissement des changements anticonstitutionnels ont été prônés par les hôtes africains du sommet à savoir les présidents de l’Angola, du Cap Vert et le Vice Premier ministre de Guinée Bissau.

Comme l’année dernière, les travaux du Forum se sont poursuivis à travers 6 ateliers thématiques que les différents participants ont investis pour écouter les experts et chercheurs triés sur le volet et surtout engager des riches échanges  qui ont abouti à de fécondes propositions.

A cet effet le comité stratégique de préparation du Forum, sous l’impulsion de la ministre des Affaires étrangères  avait fait appel à 6 personnalités de grande réputation dont l’ancien Premier ministre guinéen Kabiné Komara .

 Komara a ainsi été le Modérateur de cet atelier qui a porté sur le Thème : » la Place du Secteur privé dans la construction de la nouvelles souverainetés en Afrique « . Cet atelier fut l’occasion de débats intenses où la nécessité a été reconnue qu’il est temps pour les pays africains de tout mettre en œuvre pour arriver à assurer leur sécurité alimentaire par leurs propres productions ainsi que la satisfaction d’autres besoins vitaux tels que les médicaments et l’énergie.

Les participants ont aussi mis en évidence la nécessité d’un Secteur privé fort soutenu par les gouvernements, qui agiraient en complémentarité pour créer et diversifier un secteur productif créateur de produits pouvant satisfaire les besoins de leurs populations.

Les débats ont aussi mis en évidence la nécessité de promouvoir, chaque fois que possible,  la mise en commun des moyens pour promouvoir l’intégration et les partenariats féconds.

Tirant les conclusions de cet atelier, le Modérateur Kabiné Komara a lancé un appel pour la protection des richesses de biodiversité du continent, richesses dont la destruction sonnera le glas de tout espoir de développement.  Il a ainsi indiqué que 50% du volume d’eau consommée à Dakar et 100% de l’eau consommée à Nouakchott ainsi que toute l’eau qui irrigue les 100 milles ha de terre dans la vallée du Sénégal, toute cette eau vient du fleuve Sénégal dont toute l’eau provient du pays voisin la Guinée, fleuve qui est le château de l’Afrique de l’ouest et dont la protection des richesses hydriques devrait être examinée dans un cadre concerté dans l’intérêt de tous .

Les autres ateliers ont aussi débattus de thèmes tout aussi intéressants comme  » Réformer le secteur de la sécurité en Afrique : quelles réponses aux défis capacitaires des Armées ? « ,  » Jeunesse, Citoyenneté et Souveraineté: les défis de l’éducation et de la formation « ;

Le Forum s’est achevé par un discours conclusif de la brillante ministre sénégalaise des Affaires étrangères qui en a profité pour inviter les États africains à des solutions africaines pour leur sécurité et à inscrire des ressources conséquentes dans leur budget pour faire face aux questions de défense et de sécurité.  Elle a ensuite animé une conférence de presse en compagnie de l’ancien  chef d’Etat nigerien Mahamadou Issoufou qui vient d’être chargé par les Nations unies et l’Union Africaine pour mener une évaluation stratégique en matière de sécurité et de gouvernance dans la région du Sahel et de  faire des recommandations pour renforcer la réponse internationale à la crise

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...