Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

2021 à Kindia : une année émaillée de violences politico-militaires

L’année 2021 aura été rythmée par des hauts et des bas dans nos provinces. Comme le démontre cette photographie récapitulative des faits marquants, effectuée par nos correspondants régionaux. Qui rapportent de manière objective, le quotidien d’une population éprouvée par la cherté de vie et la pandémie de Covid19. Le tout sur fond d’une insécurité galopante. Conséquence d’une mauvaise gouvernance à laquelle le putsch du colonel Mamadi Doumbouya est venu mettre un terme le 5 septembre.

Durant les douze mois de 2021, la vie des citoyens de Kindia a été caractérisée par de nombreux évènements. Parmi cette multitude de faits, la rédaction régionale de Guinéenews se fait le devoir de récapituler ici ceux qui ont été les plus saillants.

Persistance de la tension politique

Sur le plan politique, l’année 2021 a été fondamentalement dominée par la bataille entre le Front National pour la Défense de la Constitution et le pouvoir en place autour du 3ème mandat du président Alpha Condé, qu’il s’est offert contre vents et marées. A travers une série de manifestations qui ont été réprimées par les forces de défense de de sécurité avec à la clef de nombreuses arrestations enregistrées dans le rang de l’opposition. Dont certains opposants furent contraints à un exil forcé.

Cette situation a provoqué des frustrations dans le rang des forces armées guinéennes. Provoquant une attaque à main armée dans les camps de Samoroya et Kemebourema, dont le bilan reste encore inconnu. Même si on parle d’une dizaine de morts et plusieurs arrestations de militaires.

Des campagnes de vaccination contre la Covid19 et la poliomyélite

Pour le volet sanitaire, l’année 2021 à Kindia a été marquée par les différentes campagnes nationales de vaccination contre la poliomyélite et la rougeole dont l’objectif est d’éradiquer ces maladies au niveau des enfants, dont l’âge varie entre 0 à 59 mois, à travers toutes la région de Kindia. Ensuite la campagne de sensibilisation contre la COVID 19, la prise en charge des malades au centre de traitement mais aussi la vaccination contre cette pandémie.

Une année marquée par la cherté des prix

Sur le plan économique, les citoyens de Kindia ont été confrontés à d’énormes difficultés notamment la hausse exponentielle des prix du carburant à la pompe, l’augmentation du prix des denrées de première nécessité comme le riz, la farine, l’huile et le sucre dans les différents marchés de la place.

Cette augmentation fantaisiste du prix du carburant à la pompe et des denrées de grande consommation a accentué la pauvreté chez de nombreux citoyens, qui ne savaient plus à quel saint se vouer.

Faible affluence dans les lieux de loisirs

Culturellement, les différentes salles de spectacle, contrairement aux autres années précédentes, n’ont pas connu d’événements à cause de la présence de la pandémie de COVID 19, chose qui a poussé les autorités à fermer les lieux de loisirs.

Manque criard d’infrastructures sportives

L’année 2021 a été nulle sur le plan sportif. L’unique club préfectoral le le Gangan FC a été relégué en deuxième division. Le stade préfectoral Fodé Fissa qui a bénéficié l’assistance de Guicopress pour sa rénovation est encore abandonné et les travaux peinent à se terminer.

Un secteur éducatif mal en point

L’année 2021 qui s’en va a été aussi marquée sur le plan éducatif par l’organisation des examens nationaux, caractérisée par des fraudes malgré la présence des détecteurs dans les centres. Conséquence, plus de 80% des candidats ont échoué aux différents examens. Ensuite l’avènement de la junte au pouvoir le 5 septembre dernier a aussi impacté le calendrier scolaire. A cela s’ajoute la hausse des frais de scolarité dans les écoles privées.

Plusieurs criminels condamnés

L’année 2021 a connu la tenue des audiences criminelles et correctionnelles. 330 dossiers programmes dont 289 dossiers jugés et condamnés 31 dossiers en cours de jugement et 110 nouveaux dossiers en cours de préparation. Parmi ces dossiers figurent les coupeurs de route, les violeurs mais aussi d’autres criminels de droit commun.

Entre suicides et accidents de la route

Sur le volet sécuritaire, les douze derniers mois ont enregistré des drames, dont 5 cas de suicides volontaires, 15 cas de viols sur mineures et 3 cas de noyades.

Hormis ces différents secteurs, de nombreux incendies de grande ampleur se sont produits dans certains quartiers de la commune urbaine tout au long de l’année 2021. Provoqués par le court-circuit, ces sinistres n’ont cependant pas connu de pertes en vies humaines, mais des dégâts considérables. A cela s’ajoutent de multiples cambriolages et braquages à main armée.

Le fait le plus marquant de l’année qui s’achève fut celui d’évasion de plusieurs prisonniers détenus à la maison centre.

Sur la même lancée, la compagnie de sécurité routière de Kindia à travers son commandant, a donné les statistiques des accidents de la route pour la période allant du 1 janvier au 20 décembre 2021, selon les statistiques de ladite compagnie, 67 accidents de circulation ont été enregistrés, 24 personnes ont trouvé la mort.

Du côté de la police routière, du 1er janvier au 20 décembre 2021, la commune urbaine de Kindia a enregistré 328 cas d’accidents de mototaxis, 16 personnes tuées dont 4 femmes, rapporte le commissariat spécial de la sécurité routière de Kindia.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :