lundi, 20 février 2017, 16:03 GMT

Koloma : les jeunes règnent en maîtres, aucune présence des forces de l’ordre

lun, 20 Fév 2017, 13:43

L’axe Cosa-Hamdallaye a renoué ce lundi avec ses ''vieux démons''. Depuis l’annonce la veille à travers les réseaux sociaux et certains médias de la place, d’une manifestation pour exiger la réouverture des classes, les gens ont boudé l’axe par peur de se faire piéger dans des mouvements de colère de jeunes manifestants de cet axe réputé être un haut lieu de contestation du pouvoir en place.

 

Lire plus

Urgent/Crise à l’Education: les syndicats décident de poursuivre la grève (communiqué)

lun, 20 Fév 2017, 13:19

Dans un communiqué en date de ce 20 février et dont Guineenews détient copie, l’inter syndicale de l’éducation FSPE-SLECG annule la levée de la grève comme annoncé hier sur les médias nationaux. “Les déclarations télévisées tenues hier 19 février sur les antennes nationales et internationales restent nulles et sans effet et n’engagent que les déclarants“, précise ce communiqué signé de la cullule de communication de l'inter syndicale.

 

Dans le même document, les syndicats précisent que ”la grève reste maintenue jusqu’à la satisfaction de tous les points de revendication notamment le maintien de la valeur monétaire du point d’indice (VMPI) à 1030 et la rétrogradation”.

 

Pour finir, l’intersyndicale indique que la ''levée ou la suspension'' de la présente grève sera ''décidée en assemblée générale'' suite à un compte rendu exhaustif des acquis de la négociation. Pour plus d'informations, cliquez sur le lien suivant:communique-de-linter-syndical-slecg-fspe  

Lire plus

Manifestation des élèves : Ousmane Gaoual pointé du doigt ?

lun, 20 Fév 2017, 12:24

 

Samedi 18 février, le RPG Arc-en-ciel a accusé certains acteurs politiques de l’opposition d’envenimer la grève des enseignants. Il y a une rumeur selon laquelle Ousmane Gaoual Diallo serait en train de distribuer de l’argent dans les quartiers pour inciter les jeunes à manifester. 

 

« Il y a une rumeur persistante faisant état de ma distribution d’argent pour envenimer la grève. Mais cela n’a aucun fondement. Nous, à l’instar de toute l’opposition, avons marqué toute notre solidarité à l’égard des enseignants qui réclament légitiment la revalorisation de leur traitement et contestent la nouvelle grille salariale. Et les élèves qui réclament un meilleur enseignement, une meilleure éducation. Mais ce soutien ne veut pas dire que je distribue de l’argent. Je ne sais où je peux prendre des millions à distribuer dans les quartiers », a indiqué Ousmane Gaoual.

Il accuse un entrepreneur qui évolue dans l’immobilier d’être derrière cette information : « J’ai appris clairement des sources proches de la présidence de la République que c’est un certain Mohamed Lamine Diaw qui est à l’origine de cette propagande. Bien entendu c’est une information au conditionnel

A la question de savoir quel intérêt aurait M. Diaw pour lui porter de telles accusations, Gaoual répond : « Ce n’est pas quelqu’un avec qui j’ai des relations. Mais ce sont des gens qui cherchent des marchés publics ou d’entrer dans les grâces du chef de l’Etat. Donc ils essaient d’inventer des informations pour se rendre importants aux yeux du chef de l’Etat. »

Quant à Mohamed Lamine Diaw, il s’est dit très surpris d’une telle accusation de la part d’Ousmane Gaoual qui serait un frère à lui : « Je ne sais pas pourquoi je vais me mêler dans ça. D’abord Ousmane Gaoual est un ami frère à moi. Peut-être que vous vous êtes trompé de personne, parce que moi, vraiment cela ne me regarde pas. Je ne suis pas politicien. Si je dis ça je vais me mettre en mal avec Dieu parce que je ne sais pas où j’aurais pris cette information. »

Il faut rappeler que depuis le 1er février dernier, les enseignants sont en grève pour l'augmentation des salaires, entre autres.

 

Lire plus