Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Vagondo et Pierre N’Gou à Ouaninou : nouveau tour de vis sécuritaire ivoirien avec la Guinée

Deux ministres ivoiriens ont effectué une visite hier mercredi 18 août à Ouaninou, une localité frontalière avec la Guinée. Il s’agit du général Vagondo Diomandé, ministre de la Sécurité et de l’Intérieur et de Pierre N’Gou Dimba, ministre   de la Santé, a-t-on appris.

Cette visite conjointe, qui est consécutive à la détection à Abidjan le 12 août dernier d’un cas d’Ebola venu de la Guinée, s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation des populations par rapport au renforcement des mesures sécuritaires et surtout sanitaires mises en place à la frontalière avec la Guinée.

 « Cette visite se situe dans le cadre de la préparation d’une riposte efficiente à la maladie à virus Ebola dont un cas a été détecté récemment dans le pays. J’ai effectué cette visite conjointe de sensibilisation des populations avec mon collègue de la Santé à Ouaninou qui fait frontière avec la Guinée. J’ai exhorté les populations à appliquer scrupuleusement les mesures adoptées par le gouvernement pour circonscrire le plus rapidement possible son avancée. 

Cependant pour y arriver, j’insiste là-dessus, les populations doivent être un soutien aux forces de l’ordre et aux agents sanitaires en signalant tous les cas suspects. Les frontières terrestres étant fermées, j’annonce le renforcement en matériel roulant pour faciliter la mobilité des forces de sécurité afin d’accentuer la surveillance à la frontière pour une meilleure protection des populations », a martelé le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité, général Diomandé.

Pour renchérir, le ministre de la Santé Pierre N’Gou Dimba a, pour sa part, affirmé que leur présence dans cette localité frontalière vise à rencontrer les autorités administratives et communautaires dans le cadre de la riposte à la maladie à virus Ebola.     

« J’ai exhorté tous les chefs de communauté, de village à amplifier, aux côtés des agents de santé et de sécurité, la veille aux frontières en signalant tout cas suspect ou contact. En outre, pour renforcer la capacité des agents sur le terrain, j’ai mis à leur disposition des équipements de protection individuelle et des thermo-flash ainsi que des outils nécessaires contre l’épidémie d’Ebola et la pandémie de Covid-19. J’ai invité les populations au strict respect des mesures barrières », a expliqué le ministre Pierre N’Gou Dimba.

Faut-il souligner que le blocus imposé par les autorités ivoiriennes à la frontière avec la Guinée, commence à être durement ressenti par les localités guinéennes voisines. Car, la plupart d’entre elles écoulent leurs productions agricoles sur les marchés ivoiriens de Ouaninou et à partir desquels elles font leurs provisions hebdomadaires.

 Le dimanche dernier, de nombreux véhicules transportant des Guinéens pour le marché de Ouaninou, en Côte d’Ivoire, ont été refoulés par les autorités ivoiriennes à la frontière. Alors que ces localités frontalières ont les mêmes peuplements, les Mahoukas et qui partagent les mêmes réalités socioculturelles.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :