Urgent : des étudiants barricadent les rues, paralysent la circulation sur la RN1 Conakry-Kindia pour exiger le paiement de leurs primes de séparation

1

Les étudiants sortants de l’université de Kindia sont descendus dans la rue ce mardi 11juillet pour exiger le  paiement leurs primes de séparation, a constaté sur place le correspondant régional de Guinéenews, basé à Kindia.

 

 

Très tôt ce mardi matin, l’université de Kindia était en ébullition. Des centaines d’étudiants en fin de cycle ont pris d’assaut la rue, barricadant la route principale menant au centre-ville. Ils entendent ainsi réclamer des leurs autorités du Rectorat le paiement intégral de leurs primes de séparation.

Selon des informations recueillies sur place, c’est après plusieurs promesses non-réalisée par le rectorat, qu’ils ont enfin battu le pavé afin que soient payées les fameuses primes  qui accordent à chaque étudiant un montant forfaitaire de130 000 GNF.

Même s’il est difficile d’établir un bilan exhaustif de ces manifestations pour l’heure, sur le terrain, l’on peut constater leurs impacts sur les vitres du nouveau Rectorat qui ont été endommagées et du point de vue mobilité, la circulation sur la route nationale Conakry-Kindia est fortement paralysée.

Pour l’instant les multiples tentatives de médiations  engagées par les autorités du Rectorat avec le syndicat de l’université, n’ont pas encore permis de faire baisser la tension sur la cité universitaire.

«On préfère rester dans la rue  jusqu’à l’aboutissement de notre revendication. Ils nous ont toujours mentis alors que nous souffrons  énormément ici. Cet argent, c’est ce qu’on doit utiliser pour nos transports pour regagner nos différentes familles », explique Abdoulaye Diallo, un étudiant grognard.

En attendant et jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche, le Rectorat et le syndicat des étudiants sont en négociations en vue de trouver une solution rapide à cette crise.

 Nous y reviendrons !