Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ufdg: Cellou bénéficie d’un soutien de taille en Europe

En séjour à l’étranger depuis plusieurs mois, le président de l’Union des forces démocratiques (UFDG) multiplie ses rencontres. Sur sa page Facebook, Cellou Dalein Diallo revient sur cesdites rencontres apparemment “fructueuses”.  Actuellement en Estonie où il est arrivé dans la nuit du 6 à 7 septembre, Cellou Dalein est invité par les réformateurs et les centristes, deux partis libéraux estoniens, membres de l’Internationale Libérale et de l’Alliance des Libéraux Démocrates (ALDE) pour l’Europe.

A cette occasion, il s’est aussi entretenu avec les membres du conseil communal et avec les responsables de l’Association des Maires d’Estonie qui l’attendaient. De là, l’ancien chef de file de l’opposition guinéenne a rencontré le résident du groupe parlementaire des réformateurs, M. Mart Vorklaev. Ce dernier l’a fait visiter également les locaux du Parlement avant de le conduire au bureau du Président de l’Assemblée Nationale, M. Juri Ratas.

Les deux personnalités ont abordé plusieurs sujets d’actualité liés à la guerre en Ukraine, à la coopération entre l’UE et l’Afrique, la présence des soldats estoniens au Mali, le dérèglement climatique, le rôle des Nations Unies et la nécessité de renforcer le multilatéralisme.

En début de semaine déjà, Cellou Dalein s’était rendu au siège de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté. Là, il a eu des “entretiens fructueux” avec le Dr Salim Amin, Responsable des droits de l’homme et de l’Etat de droit et le Professeur Karl- Heinz-Paqué, Président de la Fondation.  Cellou Dalein dit avoir réitéré à l’un à l’autre la gratitude du Réseau Libéral Africain (RLA) “pour l’assistance généreuse et efficace que la FNF apporte aux partis libéraux d’Afrique dans leur effort de promotion de la démocratie et de la Liberté sur le continent”.

La question des violations “récurrentes des droits de l’homme et des libertés fondamentales en Guinée et en Afrique de l’Ouest” a également été évoquée.

Le président de l’UFDG a indiqué que ses interlocuteurs se sont “engagés à continuer à soutenir l’UFDG et son président dans leur lutte pour l’avènement d’une Guinée démocratique et respectueuse des droits humains et des libertés fondamentales”.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...