Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

TPI de Mamou : quand deux soldats coupables d’agression sur un taxi-motard  bénéficient d’une liberté

Mohamed Cissé et Aboubacar Touré, deux soldats deuxième classe au bataillon autonome de Mamou ont comparu ce mardi 26 avril au tribunal de première instance de Mamou pour répondre aux faits de coups et blessures volontaires contre Mamadou Lamarana Baldé, conducteur de taxi moto.

Les faits se sont déroulés au quartier Loppé la nuit du 13 au 14 avril dernier. A 23h, les deux soldats du retour d’un maquis ont déplacé un taxi-motard du centre ville pour le quartier Loppé. Le motard leur a demandé de payer chacun 5000GNF. Arrivés à destination, les deux passagers ont refusé de payer le transport de 5000 chacun, ils ont annoncé payer 7000 les deux.
En réclamant le transport, une bagarre éclata entre les trois. Pour un début, c’est Mohamed Cissé qui administra des coups au taxi-motard lorsque ce dernier prit son collet. Selon les explications de la victime, pendant la bagarre, Aboubacar s’est mis à soustraire ses biens (recette, téléphone) puis déplacer la moto. En criant au secours, la population est venue en aide pendant que la victime était déjà nue. Ce sont les secouristes qui ont apporté des habits à la victime. Grièvement blessé, le jeune taxi-motard sera transporté à l’hôpital pour des soins. Des rumeurs faisaient état que les militaires voulaient soustraire la moto de la victime.
A la barre, les deux militaires ont reconnu avoir bastonné le taxi-motard. Tout en regrettant l’acte, ils ont demandé pardon à la victime. Le taxi-motard annonce qu’il vit de son travail. Depuis cette agression, il ne travaille pas et il demande le remboursement de ses biens.
Le président du tribunal avant de renvoyer l’affaire a demandé le paiement de la somme de 1 500 000 GNF à titre de provision alimentaire à la victime. Le tribunal a mis volontairement les prévenus, détenus depuis 2 semaines à la maison centrale, à la disposition de la garnison militaire. L’affaire a été renvoyée au 10 mai prochain pour la suite des débats.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :