Super V débouté par le tribunal arbitral du sport : Antonio Souare réagit

0

« C’est une victoire de la vérité sur le mensonge…»

Débouté par le Tribunal arbitral du Sport TAS), l’ancien président de la Fédération Guinéenne de Football, Salifou Camara est plus que jamais dans la tourmente. À Casablanca pour le Championnat d’Afrique des Nations, l’actuel président de la Feguifoot, Antonio Souaré a réagi à chaud par rapport à la décision du TAS qui rejette l’appel déposé par Salifou Camara et le condamne au versement de la somme de 4000 francs suisse «à titre de participation à ses frais de procédure et d’avocat.» « Les frais d’arbitrage qui seront communiqués ultérieurement par le Greffe du TAS, seront supportés par Salifou Camara à raison de 85% et par la Fédération Guinéenne de Football à raison de 15% », lit-on dans la décision du TAS. Lisez !

Guinéenews© : L’ancien président de la Fédération Guinéenne de Football, Salifou Camara a été débouté par le TAS, votre première réaction ?

Antonio Souaré : C’est une grande victoire pour le football guinéen. C’est aussi une victoire de la vérité sur le mensonge, sur l’ingratitude et sur la haine. Aujourd’hui, il est débouté, il est condamné. Il est allé à l’encontre des intérêts du football guinéen. Et ce n’est pas la première fois. Il a voulu que la Guinée soit suspendue. Il a voulu que notre football soit à terre. Il a voulu aller dans le faux. Mais Dieu est grand. Vous savez, comme on aime le dire, Dieu est grand. Le mensonge est très fort mais il ne résiste pas longtemps. Ça fait huit mois que nous sommes en justice au TAS, et nous, on a laissé nos avocats travailler. Il s’est déplacé, il a amené des tonnes de documents, des vidéos d’accusation. Vous avez vu l’acte qui est tombé, ça fait 45 pages. La vérité a été dite. Tout ça, c’était pour cacher les malversations sur les audits mais rien ne peut arrêter la vérité. D’ailleurs, nous venons de mettre la main sur des documents que le comptable Morthon avait soustrait de l’audit qu’on remis aux avocats pour verser au dossier. La Fédération Guinéenne de Football était transformée en une maison d’import-export avec des faux contrats, de fausses sociétés, des faux dons de la FIFA. Il y avait de l’exonération au niveau de la douane. Elle se mêlait encore à des faux contrats avec l’État. Nous avons tous les documents aujourd’hui. Nous irons jusqu’au bout. Le monde sportif guinéen saura la vérité.

Guinéenews© : Pour vous personnellement, c’est un soulagement, vu que vous avez été victime de beaucoup d’attaques personnelles. N’est-ce pas ?

Antonio Souaré : On a été victime de toutes sortes d’attaques mais on n’a jamais répondu. Quand les gens sont fébriles, quand ce sont des menteurs, ce sont des faussaires, quand ce sont des gens qui ne vivent que dans le faux, c’est leur méthode, attaquer, insulter, utiliser des gens qui sont sans moral, sans dignité. Je n’ai jamais voulu répondre. Je savais que la vérité allait éclater au grand jour. Même un seul jour, je ne me suis présenté au TAS. J’ai laissé les documents parler. Et aujourd’hui, Dieu a honoré le football guinéen. Il n’aime pas le football guinéen. Nous serons derrière cette vérité. Notre football ne pourrait jamais avancer parce qu’il y avait beaucoup de choses cachées. Il était là pour faire du business à travers le football. Maintenant, tout ça, on l’arrête. Et dans quelques mois, quelques années, comme je l’ai dit et je le maintien, il sera sain.

Guinéenews© : Monsieur le président, comment avez vous accueilli cette décision ?

Antonio Souaré : Je l’ai acceuilli pas avec une grande surprise parce que je sais que je n’ai rien fait. Je n’ai rien fait contre le football guinéen. Donc, c’est pour me renforcer encore dans ma position, je suis vraiment vraiment ravi que la vérité éclate au grand jour. Tous ceux qui étaient là à soutenir le mensonge, je crois aujourd’hui, qu’ils doivent regarder dans le rétroviseur pour savoir que la vérité, c’est la vérité. Quand tu défends le football guinéen et quand tu es dans la vérité, Dieu sera avec toi.

Guinéenews© : Cette décision vous renforce et vous permet désormais d’avancer sur l’essentiel….

Antonio Souaré : Oui, nous allons continuer à avancer. Pour rien au monde, on ne va reculer. Toutes les vérités seront connues. Les décisions seront prises. On ne reculera devant rien. Il n’a pas reculer. Il a voulu que le football guinéen sombre. Aujourd’hui, c’est lui qui sombre. Et il sombrera.

Propos recueillis à Casablanca par Tanou Diallo, envoyé spécial de Guinéenews©.