Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Siguiri : le commissaire dans tous ses états après l’attaque de son commissariat

Les émeutes qui ont éclaté la nuit dernière à Siguiri suite à l’interdiction des prières collectives durant les 10 derniers jours du Ramadan, ont touché plusieurs infrastructures publiques dont le commissariat central et l’hôtel de ville.

Les sièges de ces deux institutions ont essuyé des jets de projectiles lancés par des jeunes émeutiers. Dans cette furia, les vitres des locaux du commissariat central ainsi que le pare-brise du véhicule de patrouille ont volé en éclats sous l’effet des cailloux.

Rencontré ce matin par Guinéenews, le lieutenant-colonel Bakary Diawara, patron du commissariat, encore sous le choc, exprime son incompréhension et sa déception par rapport au vandalisme dont ses bureaux ont fait l’objet et dresse de passage les premiers bilans : « les dégâts sont énormes ici. Le local et notre véhicule de patrouille ont été fortement touchés. Je ne sais pas ce que nous avons à avoir avec une décision interdisant la prière collective nocturne. Il faut que la population sache que nous sommes là pour elle. Dans tous les cas, nous allons pousser les enquêtes. »

Au siège de la mairie de la ville, même s’il n’y a aucun dégât matériel à déplorer, il faut préciser que les travailleurs de la commune ont, avant d’accéder à leurs bureaux, dû ramasser ce matin les cailloux qui ont été jetés dans l’enceinte de la cour par les manifestants.

Dans les rues adjacentes de la mairie, les traces d’huiles usagées qui ont été déversées là, sont encore visibles ainsi que les poubelles qui y trainent encore.

Pour le moment, aucune arrestation n’est signalée et la résidence du préfet est placée sous une haute surveillance des forces de sécurité. Aux dernières nouvelles, on apprend qu’une déclaration des responsables religieux est attendue dans les heures qui suivent.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...