Sidya aux Dubrékas: « Quand vous êtes candidat de l’UFR, vous ne volez pas l’argent public»

29 janvier 2018 9:09:17
0

Comme à Forécariah, la population de Dubréka est massivement sortie dimanche 28 janvier pour accueillir le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) et sa délégation. A l’occasion, Sidya Touré a, de nouveau, déroulé le programme du parti avant d’inviter ses militants à se mobiliser pour voter le 4 février prochain et surtout observer la vigilance, du jour du scrutin à la proclamation des résultats.

« Ce que nous cherchons, c’est la nouvelle mairie.  Donc, un nouveau maire. Alors vous avez l’occasion, à travers l’UFR, de faire de Karamoko Bangoura, votre nouveau Maire », a déclaré Sidya Touré en présentant le candidat de l’UFR à la foule avant de souligner : «quand vous êtes candidat de l’UFR, cela veut dire que vous ne volez pas l’argent public. Quand vous êtes candidat de l’UFR, cela veut dire que vous devez savoir travailler. Quand vous êtes candidat élu de l’UFR, votre parti doit être fier de vous. Et quand vous êtes candidat de l’UFR, vous appliquez le programme de l’UFR. »

Sidya Touré a ensuite présenté le programme du parti basé essentiellement sur le développement socioéconomique à la base. « Vous connaissez notre programme, c’est un programme de développement économique et social pour les Guinéens à la base. Si vous entendez que c’est un politicien, la politique est ceci cela, la politique qui ne peut pas vous permettre d’étudier, vous nourrir, vous donner du travail, vous donner un logement, cette politique n’a aucun intérêt. C’est pourquoi notre programme s’intéresse d’abord aux populations et à ses problèmes. C’est ce programme que votre candidat va développer. Le peu de ressources qu’il aura, il le consacrera au développement de la Mairie. Sur ce point, vous me connaissez.»

Le président de l’UFR a, à cet effet, exprimé l’intérêt qu’il accorde à la situation des jeunes : « l’UFR surveille ses hommes parce que nous ne voulons pas que notre nom soit sali. Vous les jeunes, le débat politique que nous menons aujourd’hui en Guinée, c’est votre avenir qui est au centre. Si vous voulez de quelque chose, vous vous battez pour l’obtenir. Vous devez vous battre pour votre avenir. Cela ne veut pas dire aller cogner des gens avec des cailloux. Mais c’est de travailler. Il faut militer, faire comprendre votre situation… »

Sidya Touré a enfin invité ses militants à retirer leurs cartes d’électeur pour voter massivement le 4 février et surtout surveiller leur vote pour lutter contre la fraude.