Reprise des émeutes à Boké: les activités paralysées, la ville quadrillée par les forces de l’ordre

13 septembre 2017 12:12:46
0

Les manifestations contre les délestages à Boké prennent une nouvelle tournure. Alors que certains observateurs qualifiaient jusque-là ces manifs de ‘’civilisées »  en  raison de son caractère non violent, les forces de l’ordre,  arrivées hier nuit  à Boke  pour assurer  le maintien d’ordre,  commencent à en découdre ce mercredi matin avec les jeunes manifestants visiblement déterminés à aller jusqu’au bout et très hostiles à toute présence des hommes en uniforme.

La nuit dernière déjà, plusieurs coups de fusils ont été entendus dans certains quartiers de la ville. Ce mercredi  matin, les forces de sécurité organisent des patrouilles dans les rues et  font usage de gaz lacrymogènes pour dissuader les manifestants.

Dans la cité,  les gens sont pris de panique et sont dans une psychose totale. Toutes les activités sont paralysées. Les boutiques, magasins et  les banques  sont tous restés fermés. La circulation est bloquée et la ville est toujours plongée dans l’obscurité. Une équipe de l’EDG, venue de Conakry, travaille d’arrache-pied pour dépanner les groupes.

 Au moment où nous mettons en ligne cette dépêche, la tension est à son comble entre forces de l’ordre et les manifestants. Aux injures et jets de pierres des jeunes émeutiers, les forces de l’ordre répondent par des jets de bombes lacrymogènes.  Pour beaucoup d’observateurs, cette présence des agents de maintien d’ordre a contribué à raviver la tension au sein des jeunes.

.