Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Recherche scientifique et innovation : Bernard Goumou lance les travaux d’élaboration de la politique nationale 

Les cadres de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation se retrouvent pour élaborer la politique nationale de la recherche scientifique et de l’innovation. Ces travaux, qui se tiennent à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, ont été lancés  ce 19 octobre 2022 par le Premier ministre, Dr Bernard Goumou.

Il y a 17 ans (2005) depuis que la Guinée s’est dotée d’une loi d’orientation sur le secteur de la recherche scientifique. Mais cette loi n’a pas été appliquée sur le terrain, faute de textes d’application, regrette Dr Diaka Sidibé, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation: « Notre pays s’est doté d’une loi d’orientation sur le secteur de la recherche scientifique en 2005, dans le but d’assurer la promotion et la coordination des activités d’une part, de coordonner et de réglementer les progrès de la science, de la technologie et de la science du pays d’autre part. Malheureusement, le constat sur le terrain est tout autre, par le fait que cette loi n’a jamais connu d’application. Ce qui la rend aujourd’hui nettement obsolète« . Or, dit-elle, ce document, au départ, avait donné de l’espoir à tant d’acteurs de la recherche et de l’innovation.

Avec l’avancée technologique, Dr Diaka Sidibé estime que la recherche et l’innovation doivent permettre aux acteurs du secteur d’atteindre leurs objectifs : « La transformation brusque et rapide du monde technologique est salutaire et doit interpeller à plus d’un titre les décideurs et les scientifiques que nous sommes, de faire la recherche scientifique et de l’innovation un de nos chevaux de bataille pour l’atteinte de nos objectifs prioritaires. C’est pourquoi, la réalisation de l’état des lieux de la recherche scientifique et de l’innovation de notre pays qui débutera à compter de ce jour permettra à mon département de doter la Guinée d’une politique nationale assortie de la stratégie nationale de la recherche et l’innovation pour une meilleure vulgarisation et valorisation des résultats de recherche et de promotion de l’innovation pédagogique, technologique et sociale. »

À date, souligne-t-elle, plus de 400 structures de recherche  et d’innovation ont été répertoriées sur toute l’étendue du territoire national. « Sur ce total, plus de 80 ne relèvent pas de l’Enseignement supérieur« , a-t-elle précisé.

Avant de lancer les travaux d’élaboration de la politique nationale de la recherche scientifique et de l’innovation, le Dr Bernard Goumou a rappelé l’importance de ce secteur dans le développement économique : « De nos jours, les scientifiques sont unanimes que tous les pays en développement ont besoin d’une recherche scientifique qui leur permet d’atteindre quatre types d’objectifs: connaître leur propre milieu; apprendre à valoriser ce qu’ils ont et ce qu’ils sont; acquérir, mettre au point et pouvoir inventer des technologies en harmonie avec la culture des peuples concernés; et de participer au projet mondial des connaissances. Les pays comme l’Inde, le Brésil, la Tunisie, le Ghana, le Rwanda et tant d’autres, ont montré que la recherche et la technologie sont de véritables moteurs de développement. »

Selon lui, la Guinée doit s’inspirer de ces pays pour réussir son décollage économique : « Nous devons nous inspirer de leurs exemples pour accélérer le développement de notre pays.« 

La recherche, affirme-t-il, doit surtout assurer l’indépendance en particulier dans les domaines de base que sont la santé, la transformation des matières premières, l’énergie, la technologie, la culture etc.

Il poursuit en affirmant que des efforts sont en train d’être menés en Guinée dans le cadre de la recherche : « Il est heureux de constater que quelques efforts sont en cours en Guinée dans le secteur de l’agriculture avec l’institut des recherches agronomiques de Guinée (Irag), de la médiation avec l’institut des plantes médicinales de Dubréka, de la biologie appliquée de Kindia« .

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...