Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Procès du 28 septembre : quand Me Yomba et Me Antoine s’affrontent dans l’affaire Dadis

Le procès des événements du 28 septembre 2009 se poursuit au tribunal criminel délocalisé de Dixinn à la Cour d’Appel de Conakry. 
Au compte de l’audience de ce lundi 23 janvier,  Me Paul Yomba Kourouma, avocat de Toumba et Me Pépé Antoine Lamah avocat de Dadis, se sont confrontés sur leurs techniques de défense.
Lisez plutôt la réaction de chacun d’eux :
Me Pépé Antoine Lamah:  » Nous voudrions que des déclarations qui seront tenues dans cette salle, soit au moins tenues par un débit de preuve. Malheureusement depuis quelques jours, nous nous baignons dans des affabulations, des affirmations gratuites qui n’ont aucun support. Avant aujourd’hui, on disait que Me Lanciné Sylla, viendra agoniser le président Dadis, et que le Babobab national (Me Paul Yomba ndlr) viendra l’achever. Et vous avez vu ce à quoi cette menace nous a conduit ? Si ce n’est le fait que la montagne qui a accouché d’une souris.
Le Babobab confronté à la sérénité, à la pertinence, et la sincérité de Dadis, n’a pu poser de questions, et il a tenu à obtenir un renvoi qui n’a pas été accepté. Alors, aujourd’hui, vous avez devant vous, le Capitaine Dadis qui a décidé de se prêter à toutes les questions y compris des questions inutiles qui n’ont rien à avoir avec les faits, les questions qui viennent juste pour distraire, des questions qui viennent dans le sens de provoquer.
 Le Capitaine quand même a gardé toute sa sérénité, qui a voué le respect habituel qu’il est en train montré avec tout le monde.
Moi je pense que nous devons sortir dans les discours, sortir dans des comédies, brandir des preuves pour que le peuple de Guinée nous prenne au sérieux.
Vous ne pouvez pas tout le temps faire des affirmations sans prendre la précaution d’avancer la moindre preuve.
J’étais quand même déçu, de mon confrère Amadou Oury Diallo pour qui j’ai beaucoup de respect, qui depuis quelques jours est en train de poluer la toile, en ce faisant passer pour un agent secret. Je pense qu’il faut prendre ce procès avec beaucoup de sérieux ».
 Me Paul Yomba Kourouma : « J’avais dit que nous sommes des grands gestionnaires d’information.
Dadis est en amont et en avale dans cette affaire. Il est le concepteur, il a conçu la vilaine fable contre le peuple de Guinée.
Il a préparé, il a réalisé, parce que à Marocana (piscine située à proximité stade du 28 septembre), il était le coordinateur des opérations. C’est lui qui a fait venir les unités au fur et à mesure qu’il le voudrait pour atteindre l’objectif qu’il s’était fixé. Dadis refuse la confrontation parce que nous l’avons défier. Tout ce que nous disons sont munis de preuves. Toumba comme ses avocats défie Dadis d’accepter en laissant hors le tribunal, une confrontation…tout ce que je sais, c’est que Dadis n’était pas à son bureau le jour où le pays brûlait en 2009 comme il l’a dit ».
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...