Présidence guinéenne de l’UA : Le chef de la diplomatie Bukinabé juge le bilan d’Alpha Condé

1

Lancés en grande pompe le diamanche 28 janvier, les travaux de la 30ème session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine, se sont achevés ce lundi 29 janvier à Addis-Abeba, en Ethiopie.

A la faveur de cette journée de clôture, Guinéenews a rencontré dans le grand hall du siège de l’institution panafricaine, le ministre Burkinabé des Affaires Etrangères et de la Coopération. En  dépit de son agenda très chargé, partagé entre les rencontres informels avec les chefs d’Etat et les dernières discussions avec ses homologues, le chef de la diplomatie burkinabé a bien voulu accepter de se prononcer sur le bilan de la présidence guinéenne de l’UA ainsi que la situation sécuritaire dans son pays qui, il n’ya pas longtemps a vu certains de ses citoyens péris dans un attentat sur le territoire malien. Lisez plutôt ce qu’il nous a confiés :

«Le président du Burkina Faso, Marc Roch Christian Kaboré m’a chargé de témoigner toute sa reconnaissance et celle de son peuple au président Alpha Condé pour son engagement pour la cause de l’Afrique. Son excellence Christian Kaboré m’a encore chargé de féliciter pour son homologue Alpha Condé pour son brillant mandat à la tête de l’Union Africaine. Par ma voix, il remercie le chef de l’Etat guinéen pour son déplacement spontané sur Ouagadougou lors de l’attentat du 13 août 2017 où il était venu présenter ses condoléances ainsi que la compassion de l’Union Africaine. C’est quelque chose qui a touché le Burkina.

Avant-hier et hier, le président Alpha Condé a expliqué l’absence du président Burkinabé ici à Addis-Abeba tout en réitérant sa compassion au peuple Burkinabé suite à l’explosion d’une bombe artisanale sur le territoire malien qui a fait des victimes burkinabé et maliennes. Le président Alpha Condé, on l’a vu très engagé à travers l’Afrique et le monde pour la cause de l’Afrique. Ce n’est pas étonnant. Tous ceux qui connaissent Alpha Condé, savent qu’il est panafricaniste de longue date. Donc, c’est quelqu’un qui était logiquement dans son élément et ce n’est pas un hasard si son mandat s’est bien déroulé.

Ce qui a changé durant son mandat, c’est sa spontanéité et son engagement d’être présent pour toutes les causes et tous les évènements importants. Il était la voix de l’Afrique et nous avons entendu certaines de ses déclarations et réactions par rapport à certains évènements. Je pense que l’Afrique avait une voix avec lui », a déclaré le ministre Alpha Barry parlant de la présidence d’Alpha Condé à la tête de l’Union Africaine.

S’agissant de la situation sécuritaire au Burkina, le ministre Barry reconnait les nombreuses difficultés auxquelles son pays confronté tout au long de la frontière malienne. Cependant, il n’en désespère pas surtout avec la création d’une armée du G5 Sahel dont son pays est membre pour lutter contre le terrorisme dans cette partie du continent.

« Aujourd’hui, nous connaissons une situation assez difficile tout au long de la bande frontalière avec le Mali et le Niger où nous partageons 1 800 km de frontières. Il y a beaucoup d’incursions et d’attaques dans cette zone où les terroristes attaquent de part et d’autre. Le G5 Sahel est en train de s’organiser et à ce niveau, nous saluons le leadership et l’engagement d’Alpha Condé en faveur du G5 de Sahel et nous avons une rencontre des contributeurs le 23 février 2018 à Bruxelles. Et nous espérons que nous allons boucler le budget pour mettre le G5 Sahel en pleine opération dans ces bandes frontalières…»

Lire vidéo:

Une dépêche de Camara  Moro Amara en collaboration avec Sékou Sanoh pour Guinéenews©