Politique: Dr Ousmane Kaba drague les jeunes et femmes de Kouroussa

1

Après l’étape de Kankan, ce fut le tour de Kouroussa de recevoir hier mercredi le président du Parti  des Démocrates pour l’Espoir (PADES), Dr Ousmane Kaba. Il a été accueilli jusqu’à 20Km de la commune urbaine de Kouroussa par ses militants et sympathisants.

Selon des sources proches du parti, cette visite du Dr Ousmane Kaba s’inscrit dans le cadre d’une tournée  nationale afin de prendre contact avec les différentes structures dudit parti.

Après un tour d’honneur de la ville, le patron du PADES a été reçu à la résidence de son représentant de son parti, Abou Diallo.

Dans son allocution de circonstance, Dr Ousmane Kaba a tenu à expliquer à ses militants qu’il n’est pas un politicien mais un économiste. Selon lui, un économiste, c’est celui qui enrichit les individus et les nations.

«Je suis venu pour enrichir la nation Guinéenne et pour mettre fin à la pauvreté en Guinée. La pauvreté touche d’abord les femmes et les jeunes. Les femmes sont pauvres et ne parviennent pas à subvenir à leurs besoins. Les jeunes qui ont fini les études ou pas, ne peuvent pas  travailler. C’est la raison pour laquelle le PADES à été créé pour que vous soyez dans structure jeune et dynamique. Vous savez bien que les partis politiques qui sont là sont des vieux partis, les Secrétaires généraux des bureaux de jeunesse ont tous plus de cinquante ans… J’appelle la génération PADES,  les gens qui ont entre 15 et 35 ans. Il faut bien qu’ils aient leur mot à dire sur l’avenir de leur pays. C’est pourquoi on a créé le parti des démocrates pour l’espoir, l’espoir d’une Guinée émergente, forte qui s’articule autour de la croissance économique, la prospérité. Il faut que la Guinée ait les moyens d’avoir ses infrastructures de base, des goudrons partout, des hôpitaux. Il faut que l’école Guinéenne soit bien construite et efficace. Vous  savez les dirigeants Guinéens ils font deux choses, tous ceux qui dirigent en Guinée, envoient leurs enfants à  l’étranger et ils se soignent aussi à l’étranger… et après ils viennent raconter des histoires au peuple», a ainsi dénoncé, le président du PADES, le Dr Ousmane Kaba.