Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ne roulez pas si près du motocycliste que vous suivez : laissez une bonne distance entre vous et lui

Dès lors qu’on est au volant de son véhicule, on doit s’attendre à ce que, un jour ou l’autre, on rencontre une situation identique à celle qu’on voit ici à l’image : se retrouver derrière un motocycliste dans la circulation. Nous avons tellement de motos chez nous, que cette éventualité est loin d’être une simple vue de l’esprit, ou une chimère. Cela arrive inévitablement aux automobilistes.  Et ils sont nombreux qui vous diront en avoir fait l’expérience, au moins une fois. Certains, même, pourraient l’avoir régulièrement vécue, à chacun de leurs déplacements. Tout cela n’est que très normal et de l’ordre naturel des choses.

Là où il y a problème, c’est lorsqu’on n’intègre pas les éventualités qui peuvent survenir pendant qu’on roule derrière un motocycliste. Ça s’appelle de l’anticipation. Le code de la route recommande de toujours prévoir les gestes que pourrait faire l’usager qu’on rencontre ou qu’on dépasse. En effet, tout peut arriver pendant son déplacement, sans qu’on s’en rende forcément compte et à temps.

Ainsi, pour de multiples raisons, il peut arriver que le motocycliste freine brusquement, qu’il heurte un obstacle et tombe subitement devant vous. Admettons qu’à ce moment précis, vous lui collez aux fesses, (permettez l’expression), soyez sûr que vous ne le raterez point.

S’il s’agit d’une automobile, vous l’emboutissez par arrière et lorsque c’est une moto, non seulement le choc a bien lieu, mais en plus, si vous roulez très vite, vous avez toutes les chances d’écraser le conducteur, ne pouvant pas vous arrêter à temps. Et ce n’est certainement pas ce que vous aviez prévu. Vous n’êtes pas sorti de chez vous pour faire un accident, surtout mortel.

En vérité, ce n’est pas vous qui l’avez fait tomber en premier, mais c’est vous qui lui avez roulé dessus, dira-t-on.  C’est ce qu’on retiendra, du moins, dans un premier temps. Mais, en attendant, vous êtes dans de beaux draps !

Dans les mêmes circonstances, la probabilité d’accident est encore plus marquée, lorsque c’est en saison des pluies. A cette période, la chaussée est glissante, la visibilité et l’adhérence sont aussi réduites.  Cela fait que la distance d’arrêt (temps de réaction + distance de freinage) est allongée. Et les risques d’accident ne sont jamais loin. Des situations tragiques peuvent survenir subitement dans la circulation. A n’importe quel moment et à n’importe quel endroit.

En conséquence, il y a lieu de recommander aux uns et aux autres d’éviter de rouler trop près du véhicule qu’ils suivent, surtout quand il s’agit de moto et en saison des pluies. On fait ainsi l’économie de drames routiers, parfaitement évitables.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...