Musique : Le festival « Hip-Hop Faré » de retour pour une troisième édition encore plus dense

0

En marge à la troisième édition du festival « Hip-Hop Faré », les organisateurs de cet événement ont tenu une conférence de presse, ce lundi 29 janvier 2018, au Centre culturel franco-guinéen (CCFG), a-t-on constaté. Objectif, présenter ce festival de danse Hip-Hop qui s’impose désormais auprès de nouvelles générations malgré l’image négative qui lui a été attribuée par le passé.

Selon l’initiateur, Mamady Camara alias ‘’Pep’s Camara’’, ce festival est un cadre et un espace de promotion pour les jeunes qui ont tous en commun, la passion de la danse Hip-Hop. Aujourd’hui, avec l’ascension que prend ce festival, de nouvelles disciplines seront intégrées cette année, à la programmation : mode, roller et graffiti.

Au compte de cette troisième édition, une centaine de jeunes Guinéens, soit de la capitale et de l’intérieur du pays ainsi que des pays étrangers voisins, bénéficieront des séances de formation dès ce mardi 30 janvier, avant d’être mis en compétition. Une manière pour les organisateurs, de rehausser le niveau de ces artistes.

En plus de valoriser le Hip-Hop, l’autre nouveauté de cette année sera la fusion entre la danse traditionnelle appelée « Namougni faré » et le Hip-Hop. « Cela permettra à la Guinée de garder son identité sur cette danse universelle », nous en dit plus, Meuz, président de la fédération des danseurs de Guinée.

Rendez-vous est donc pris le samedi 3 février, au CCFG (centre culturel franco guinéen) pour découvrir le talent de nos artistes danseurs qui sombrent hélas, dans le noir.