Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Monts Nimba : bras de fer judiciaire entre l’IREB et des populations riveraines

Plusieurs  bornes  et des   plantes  de  l’Institut  de recherche  environnemental de Bossou (IREB) ont été enlevées  par  un habitant  de Serengbara, qui a ensuite porté  plainte  contre l’institut  pour « expropriation »  de son domaine  à  la justice  de Lola. Le procès   a  été reporté  pour la semaine  prochaine,  a-t-on  appris  sur  place.
 Ce corridor de Bossou   situé  entre les enclaves  des monts Nimba et les quatre collines  de Bossu qui servent  de refuge aux chimpanzés   est  toujours  au centre  de disputes  entre la communauté  de Serengbara  et l’IREB.

Selon le directeur  de l’IREB, docteur Aly Gaspard Soumah   le nommé  NGouakanou Saoromy  qui se réclame  propriétaire  du terrain,  aurait  enlevé  trois  bornes et tous les plants qu’ils  auraient  planté.
Alors que  ces bornes  auraient été  mises en terre  devant  les autorités  de Bossou  et de Cegens  ainsi que le président  du district  et les villageois. 
« Jusqu’à  présent il  tient toujours  à  cette  place en disant que  c’est  pour lui. Il a ensuite  détruit  les plants que nous avions plantés dans la zone de démarcation   entre  le corridor  et le village.  
Il vient  de porter  plainte  contre  nous à  la justice  c’est  pourquoi  nous sommes  là  ce matin.
Déjà les débats  se poursuivent   entre nous ainsi le  jugement  a  été  reporté pour mardi   prochain pour une autre audience », a confié le Dr Aly Gaspard à notre reporter.
 Il faut  retenir  que le village  de Serengbara  est situé sur le flanc  des monts nimba  et les quatre collines de Bossou, classées  depuis  1945.
Le corridor  est toujours  au centre  des conflits  entre  les habitants  de Serengbara  et l’ireb  dont la dernière  en date  fut la manifestation  des habitants  de Serengbara  à  Bossou  le mois de mars dernier contre l’Ireb
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...