Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Matam: signature des contrats de concession et de délégation des services publics sur la pré-collecte des déchets solides ménagers

Dans sa politique nationale d’assainissement, le gouvernement guinéen a initié, avec l’appui financier de l’Union européenne, la stratégie de professionnalisation de la filière Gestion des déchets solides suivie des travaux d’aménagement des voiries de drainage et de franchissement, mise en œuvre par le programme Enabel Sanita Villes propres avec l’assistance technique l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (Anasp).

Dans le processus de mise en œuvre de cette stratégie de professionnalisation, la commune de Matam, appuyée par le programme Sanita Villes propres exécuté par Enabel, a recruté à travers un appel d’offres ouvert, cinq groupements d’intérêt économique pour la pré-collecte et un opérateur de gestion de la zone de transit et de tri des déchets solides ménagers.

C’est dans cette dynamique que s’est tenue ce jeudi 24 mars 2022, la cérémonie officielle de signature des contrats de ces 5 groupements d’intérêt économique pour la pré-collecte et l’opérateur de gestion de la zone de transit et de tri des déchets solides ménagers, à la mairie de Matam.

Dans son discours de bienvenue, le maire de la commune, Ismaël Condé, a félicité les PME et GIE qui ont participé à cet appel d’offres qui s’est soldé par la signature des contrats, avant de les rassurer que cette signature era réactualisée chaque année et que la corrélation entre les objectifs et les résultats sera évaluée.

A sa suite, le président du Comité technique communal d’assainissement, par ailleurs Vice-maire,  a présenté la synthèse des activités réalisées dans le cadre de la collaboration entre la mairie de Matam et le Programme Sanita Villes propres.

Se basant sur l’accord de partenariat liant le Programme Sanita Villes propres et sa commune, Aliou Badra Cheikhna Koné a dit que la mise en œuvre de plusieurs activités a concouru à l’atteinte des objectifs dans le cadre de la professionnalisation de la filière gestion des déchets solides ménagers.

Notamment la construction de deux zones de transit et de tri des déchets solides ménagers dont la fin des travaux est prévue pour ce mois d’avril, les travaux de réhabilitation des voiries de drainage dans les quartiers, la formation de 117 jeunes dans certains corps de métiers à travers le processus chantier-école, la dotation de la commune en équipements d’assainissement, la rénovation et l’équipement d’un bureau pour le service communal d’assainissement, ainsi que le renforcement des capacités des PME évoluant dans la pré-collecte, entre autres.

Prenant la parole, M. Olivier Chanoine, Responsable projet Sanita Villes propres a fait noter que cette cérémonie de signature marque à la fois un point d’arrivée et un point de départ de nouvelles donnes au niveau de la gestion des déchets dans la commune de Matam prête à signer des contrats de délégation des services à des PME et des GIE.

Après avoir énuméré quelques activités déjà réalisées sur le terrain, il en a annoncé plusieurs autres encore qu’il faille mener ensemble avec le partenaire national qui est l’Anasp. « C’est un point de départ d’un nouveau changement où il y aura des droits et des devoirs », a-t-il informé.

De son côté, le représentant de l’Anasp dira que la présente cérémonie de signature de contrat est la fin d’un processus de recrutement des prestataires privés lancé par la mairie de Matam dans le cadre de la délégation des services publics de gestion des déchets solides ménagers.

Pour M. Mohamed Lamine Condé, ce processus est un maillon très important devant permettre à la mairie de Matam de jouer pleinement son rôle de maîtrise d’ouvrage pour une meilleure coordination de l’intervention des différents acteurs de la filière.

« L’acte que nous allons poser tout à l’heure symbolise la concrétisation de la volonté sans cesse réaffirmée par le gouvernement de la transition dirigé par M.  Mohamed Béavogui suivant le programme de développement ambitionné par le président de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya. A travers ce financement de l’Union européenne, notre pays entend professionnaliser ce secteur en vue de lutter efficacement contre l’insalubrité dans les différents quartiers de Conakry à travers l’implication des PME dans la pré-collecte, la sensibilisation des citoyens pour leur adhésion et leurs abonnements aux PME de pré-collecte, la mobilisation des recettes pour le financement des opérations d’assainissement initiées dans les communes », a expliqué M. Condé.

Tout en intimant aux cinq groupements d’intérêt économique bénéficiaires de ces contrats de concession et d’être à la hauteur de cette confiance afin de relever ce grand défi qui interpelle plus d’un pour la création d’un cadre de vie sain à nos braves populations, il a rassuré de la disponibilité de l’Anasp à apporter son appui-conseil aux communes et d’évoluer inlassablement auprès des partenaires techniques et financiers pour la bonne gestion des activités d’assainissement.

Selon M. Boubacar Diallo, Directeur des micro réalisations, à l’issue du processus de sélection, la commission a retenu 5 groupements d’intérêt économique et PME pour les 24 quartiers que compte la commune, répartis en 5 lots.

A savoir : Lansébounyi, Coleah Domino, Coleah-cité, Coleah-centre, Coleah imprimerie et Mafanco-centre pour le lot 1. Le lot 2 comprend la Sig Madina, Mafanco, Madina-centre, Madina-marché, Madina-école, Madina-mosquée et Boussoura. Le lot 3 compte les quartiers Touguiwondy, Matam-ludo, Matam et Matam-centre. Le lot 4 concerne Bonfi, Bonfi-routière et Bonfi-marché. Le lot 5 s’étend sur la Carrière-cité, Carrière-centre, Hèrèmakonon et Hèrèmakonon mosquée.

Financé par l’Union européenne à travers le 11e FED, le Programme Sanita Villes propres est exécuté par l’Agence belge de développement (ENABEL). Ce financement a permis la réalisation de plusieurs actions dans les communes de Conakry et à Kindia.

En ce qui concerne la commune de Matam, il y a la construction de deux zones de transit et de tri des déchets solides ménagers dont la fin des travaux est prévue pour ce mois d’avril, les travaux de réhabilitation des voiries de drainage dans les quartiers, la formation de 117 jeunes dans certains corps de métiers à travers le processus de chantier-école, la dotation de la commune en équipements d’assainissement, la rénovation et l’équipement d’un bureau pour le service communal d’assainissement, le renforcement des capacités des PME évoluant dans la pré-collecte, entre autres.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :