Publi-Campagnes-Matam : Les militants de l’UFR promettent la victoire à Sidya Touré

0

Après la commune de Ratoma, le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a présidé dans la soirée du jeudi 25 janvier un meeting géant dans la commune de Matam où les militants ont promis la victoire du parti à leur leader, Sidya Touré, à l’occasion des élections communales de cette année.

« Tout le monde sait que Matam, c’est le fief de notre parti. C’est pourquoi d’autres en veulent aussi. Mais eux, ils ne viennent pas chercher des militants, ils veulent venir avec des urnes bourrées de bulletins pour frauder. Alors cherchez-les partout où ils sont dans les quartiers, dans les concessions partout où ils sont, il faut y aller. Parce qu’il y en a d’autres qui sont en train de mobiliser de l’argent pour que celui qui finit de voter pour eux aillent se faire payer », a prévenu Sidya Touré avant de renchérir : « Il y en a qui iront distribuer des sacs de riz ou 25 000 francs guinéens. Si vous acceptez cela, pendant les cinq ans à venir, est-ce qu’un sac de riz ou 4 à 5 kilogrammes de riz peuvent vous nourrir ? »

Le président de l’UFR a surtout invité à traduire la forte mobilisation dans les urnes. « Nous avons vu la mobilisation, mais l’essentiel, c’est le vote. Prenez vos cartes d’électeur et soyez présents le jour du scrutin pour voter. Votre forte mobilisation d’aujourd’hui ne peut avoir de sens que si vous votez le 4 février ».

Pour Sidya Touré, la solution de la Guinée, c’est UFR : « Tout le monde sait celui qui peut changer ce pays. Donc mobilisez-vous le jour du vote et recensez les bureaux de vote pour connaître le nombre exact afin de pouvoir détecteur les bureaux de vote fictifs. Il y a des partis qui n’ont aucune force, ils ne comptent que sur la fraude. Donc soyez vigilants et surveillez sur vos votes pour éviter que vos résultats soient modifier », a-t-il lancé.
En réponse, à la fin du meeting, en pouvait entendre les militants entonner : « Nous nous ne laisserons plus tromper, nous ne voulons pas de sacs de riz, nous ne voulons plus d’argent, nous voulons la victoire de l’UFR, c’est l’UFR qui peut changer ce pays».

Après la commune et Ratoma et celle de Matam, le président de l’UFR est attendu ce vendredi 26 janvier dans la commune de Kaloum, considérée aussi comme un fief du parti de Sidya Touré pour un autre meeting géant.