Matam : la centralisation des votes à l’arrêt, la mairie quadrillée

0

Après les incidents survenus la veille, la mairie de Matam est complètement quadrillée, au lendemain du scrutin de dimanche, par des unités de la police et de la gendarmerie.

Aux environs de midi, la centralisation des votes avait débuté dans un bâtiment en chantier mais elle a été stoppée depuis le passage d’une unité de la gendarmerie dans les locaux de la mairie.

Pour l’heure, les journalistes poireautent sur un banc en bois sous un hangar. Aucun véhicule ne passe devant la mairie. Tous les accès y sont bloqués.

Sur les réseaux sociaux, les militants appellent déjà leur candidat : « monsieur le maire ».