Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mariama Kouyaté, une nutritionniste qui sauve les enfants malnutris au centre de santé de Leysare

Pour sauver ces enfants souffrant de malnutrition, Mariama Kouyaté procède à leur identification au centre de santé et dans les communautés avec l’appui des agents de santé communautaires.

Âgée de 48 ans et mère de trois enfants, Mariama Kouyaté est depuis 3 ans, Nutritionniste au centre de santé de Leysare, préfecture de Labé. Elle habite le quartier Mosquée à 2 kilomètres de son lieu de travail. Chaque jour, elle paie 7000 GNF pour se rendre au centre de santé sur une moto taxi. Elle a pu concilier son ménage et son boulot, malgré les difficultés.

Pour faire face à la gestion des enfants, Mariama a établi un programme qui consiste à l’identification des enfants malnutris. Une activité qu’elle mène au centre de santé ainsi que dans la communauté, avec l’appui des agents de santé communautaires.

Les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère modérée sans complications et avec complications peuvent être repérés de deux manières selon la Nutritionniste : « Lors des visites, elles nous disent qu’elles ont constaté que leurs enfants perdent du poids et je pense directement à la malnutrition. Je prends les mesures anthropométriques à savoir : le poids, la taille et le périmètre brachial. Je mesure le périmètre brachial, ça me permet d’identifier ainsi les enfants maigres.  Je prends le tableau de rapport portail que je vais utiliser pour classer l’enfant pour voir s’il est malnutris modéré ou sévère. Donc, à l’aide de ce tableau, je repère la taille de l’enfant. Par rapport au poids et la taille, je peux dépister facilement un enfant malnutri. S’il est modéré ou sévère, un formulaire d’orientation doit être rempli afin que l’enfant puisse recevoir un traitement. » explique-t-elle, et poursuit

Mariama Kouyaté, Nutritionniste au centre de santé de Leysare
Mohamed Mazboudi/UNICEF-Guinée
Mariama Kouyaté, Nutritionniste au centre de santé de Leysare

« La deuxième étape consiste à contrôler la présence des œdèmes bilatéraux. Cela me permet d’identifier si les pieds de l’enfant gonflent. Qu’est-ce que je dois faire pour apprécier les œdèmes ? Je mets l’enfant sur une table. Avec mes deux pouces, je mets une pression légère pendant trois secondes en comptant 21, 22, 23, sans trop appuyer. J’enlève et j’apprécie s’il y a des œdèmes. Je compte le mouvement respiratoire et je prends la température aussi. »

La lutte contre la malnutrition aigüe sévère continue grâce à l’appui de l’UNICEF et d’autres partenaires. L’UNICEF fournit des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (ATPE) ou PLUMPY NUT, qui contiennent tous les nutriments, vitamines et minéraux pour les enfants de 6 mois et plus, souffrant de malnutrition aigüe sévère. Cet appui de l’UNICEF a permis à de nombreuses mères de faire soigner leurs enfants au service de nutrition du centre de santé de Leysare.

Mariama Kouyaté, Nutritionniste au centre de santé de Leysare
Mohamed Mazboudi/UNICEF-Guinée
Mariama Kouyaté, Nutritionniste au centre de santé de Leysare

« Ce qui me motive de plus dans l’exercice de mon métier en tant que Nutritionniste, c’est que j’ai pu traiter 30 enfants depuis janvier 2021 (Interview réalisée en mars 2021), j’ai eu un seul cas d’abandon et je n’ai notifié aucun cas de décès. Tous les autres sont sortis guéris. Quand je passe dans les quartiers ou dans les marchés, les mamans me pointent du doigt en disant que c’est moi qui ai soigné leur enfant. Je suis émue et cela me motive à continuer mon combat pour sauver les enfants ».

Mariama Kouyaté, Nutritionniste au centre de santé de Leysare en train de prendre la main d'une enfant guérie de malnutrition
Mohamed Mazboudi/UNICEF-Guinée
Mariama Kouyaté, Nutritionniste au centre de santé de Leysare en train de prendre la main d’une enfant guérie de malnutrition
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :