Manifestations politiques : la piqûre de rappel d’un cadre de la direction nationale du RPG à l’opposition

12 août 2017 21:21:15
0

Pour le préfet de Siguiri qui a enflammé ce samedi le meeting du RPG Arc-en-ciel, au siège national du parti à Gbéssia, la véritable marche politique, c’est celle qui a été organisée par Alpha Condé et ses collègues de l’opposition d’alors (Bâ Mamadou, Siradiou Diallo, Jean-Marie Doré…) A l’époque, rappelle le préfet, les marches ne faisaient couler aucune goutte de sang.

 «La marche est inscrite dans les lois guinéennes. Donc, la marche est autorisée. Mais, il faut rappeler les grandes marches de notre opposition, celles qui ont été organisées de Madina à Sékhoutoureyah où il y avait tous les leaders. On n’y a pas touché à une seule aiguille», rappelle El hadj Ibrahima Kéita, sous des salves d’applaudissements de l’assemblée.

 Toujours pour illustrer cette « véritable marche pacifique », M. Kéita rappelle : «l’entrée triomphale de l’honorable Bâ Mamadou du Km36 jusqu’à Kaloum. » Une marche durant laquelle, il n’y a eu un oeuf de cassé ni de sang versé. Il a également rappelé  les « entrées triomphales » d’Alpha Condé et  de feu Siradiou Diallo. « Voilà la marche », a-t-il martelé.

 En revanche, le préfet croit que les marches de l’opposition au régime d’Alpha Condé n’ont rien à voir avec la marche consacrée par les lois guinéennes. «Aujourd’hui, lorsque le Professeur Alpha Condé est arrivé au pouvoir de manière démocratique, à la suite d’élections transparentes, on a vu les marches de l’Opposition républicaine qui se sont terminées par des bains de sang, des voitures, des boutiques, des misons vandalisées…  les forces de l’ordre agressées», a vivement critiqué Ibrahima Kalil Keita qui appelle à ce que ‘’cela  change.’’