Mamou: l’affluence des électeurs s’estompe dans les bureaux de vote (Mi-journée)

0

Après une dizaine d’années d’attente, les élections communales ont finalement lieu ce dimanche 4 février. Avec une affluence à l’ouverture des bureaux  de vote, trois heures temps après, certains bureaux visités ont vu leur affluence estompée, a-t-on constaté sur place.

 

 

Ce matin à Mamou, les citoyens se sont précipités dès 6H pour accomplir leur devoir civique dans les 115 bureaux de vote des 28 quartiers de la commune urbaine.

Les électeurs du quartier Almamya-Résidence qui devraient voter à l’école primaire du centre 2, ne retrouvaient pas leurs bureaux de vote. Suite aux investigations, les bureaux des électeurs d’Almamya-Résidence se trouvent à l’école primaire du centre 1.

Cette anomalie est constatée aussi au quartier Sabou où les électeurs qui devraient voter à l’école primaire de Mangol sont obligés de se rendre au quartier Petel.

Les autorités locales (préfet et gouverneur) ont voté à l’école primaire du centre 1. Le gouverneur à sa sortie, a dégagé les enjeux de ces élections : «c’est une chance pour la Guinée que cette élection ait lieu et qui est différente des élections antérieures. Il s’agit d’une élection à la base qui concerne tous les citoyens. Il ne s’agit pas de voter pour quelqu’un qui ne soit pas de la circonscription. Chacun est conscient qu’il faille choisir les meilleurs pour qu’ils puissent nous gérer », indique Amadou Oury Diallo.

A la mi-journée, aucun électeur n’était visible dans la plupart des bureaux de vote visités par la rédaction locale de Guinéenews©. Le manque de carte d’électeurs, expliquent certaines personnes rencontrées, est la cause de l’absence des électeurs.

Dans plusieurs points de distribution des cartes d’électeurs, des personnes viennent retirer leurs cartes. Mais il y reste toujours des cartes sans propriétaire. Kèlèfa Condé, le chargé des élections de la commune de Mamou apporte des précisions : «la plupart des cartes qui ne sont pas retirées, appartiennent à des anciens étudiants de l’institut supérieur de technologie. Il ya aussi des cartes de personnes décédées.»

Ils sont 51750 électeurs qui sont appelés à élire les 33 conseillers de la commune urbaine de Mamou.