Malick Sankhon: «une fois élus, les conseillers doivent se départir de leur manteau partisan»

0

C’est à Dabompa, dans la commune de Matoto que Malick Sankhon, le Directeur général de la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS) et membre du bureau politique national du RPG, le parti au pouvoir, a voté ce dimanche 4 février.

Après avoir accompli son devoir civique, le DG de la CNSS a dit ce à quoi il s’attend des conseillers communaux une fois élus. «C’est l’assainissement, la sécurité, une bonne formation des enfants à l’école et avoir un bon marché et un terrain de sport pour la commune de Matoto»,a-t-il déclaré.

Malick Sankhon demande aux prochains élus locaux de bien gérer les localités qui leur seront confiées: «la loi confère aux élus beaucoup de compétences. Donc, par rapport aux prérogatives qui leur seront dévolues, après leur élection, les nouveaux élus doivent prendre en main la gestion de nos localités, quelle que soit leur tendance politique. Nous souhaitons qu’une fois élus au Conseil communal, qu’ils se départissent de leur manteau de partisan pour ne prendre en compte que des intérêts exclusifs de nos communes en général. Car, c’est par la décentralisation que le pays pourra se développer. L’Etat central ne peut pas tout faire. Alors, nous avons investi beaucoup de moyens pour que ces élections aient lieu.»

Puis, il a lancé un appel aux différents électeurs de rentrer chez eux une fois qu’ils aient fini de voter : «j’espère d’abord qu’elles vont se passer dans des conditions civilisées, pas de blessés, pas de mort, ni rien. On vient voter et on rentre chez soi et une fois élu, savoir que les Guinéens comptent sur eux pour accompagner le gouvernement.»