Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Maison centrale de Conakry : l’incompréhensible évasion de Sidy Mohamed Diallo

Sidy Mohamed Diallo, considéré comme le cerveau des kidnappings en Guinée, s’est évadé de la Maison centrale de Conakry dans la nuit de samedi à dimanche, en compagnie d’un garde pénitentiaire. Les circonstances de cette évasion restent à élucider. D’autant plus que Sidy était dans une cellule très sécurisée, selon une source bien introduite à la Maison centrale.

Selon notre source, Sidy Mohamed Diallo était dans une cellule hautement sécurisée. Celle-ci était collée au bureau du gardien chef de la brigade pénitentiaire consacrée aux prisonniers (hommes). « L’endroit ne se désemplit jamais. Jour comme nuit, il y a toujours des gardes pénitentiaires. Même si on ferme toutes les cellules la nuit, il y a toujours des gardes à la Brigade », nous informe-t-on. « Il n’y a pas d’autres voies pour s’échapper de cette cellule. Puisque pour sortir de cette cellule, il faut sortir par la Brigade où se trouve d’ailleurs le bureau du gardien chef et même du régisseur adjoint, et en face de la fenêtre du régisseur. Cette cellule est même contiguë à celle de Foniké Mengué et fait face à la mosquée de la prison  », détaille notre source.

Sidy Mohamed Diallo a pu s’évader d’une cellule où l’Ivoiro-libanais Aly a passé 15 ans pour «terrorisme international ».

Notre source n’écarte pas l’hypothèse d’une corruption. Sidy serait arrivé à la prison avec beaucoup d’argents. D’ailleurs, selon notre source, il entretenait de bon rapport avec les gardes pénitentiaires, notamment avec Malick, celui avec qui il s’est évadé. « La seule complicité de Malick ne pouvait pas suffire dans cette situation. Parce qu’il y a au moins quatre guérites qui surveillent la prison », analyse notre source.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...