Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lycée-collège de Sarékaly/ Télimélé : un bel exemple de partenariat réussi entre État et collectivité

Situé dans la commune rurale de Sarékaly, le lycée-collège de référence de Sarékaly est le fruit d’un bel partenariat de coopération entre le gouvernement guinéen et ladite collectivité.

Cet établissement, d’abord lycée au départ en 2012, puis couplé au collège en 2017 par la suite, a été construit par le PACV2 et les fils ressortissants et résidents de la localité.

Il est composé de trois blocs constituant les douze salles de classe, d’un bâtiment abritant les salles d’informatique et de lecture, la bibliothèque et les bureaux des ressortissants et de l’association des parents d’élèves et enfin d’un autre bâtiment qui sert de direction.

Mais, comment une collectivité rurale a-t-elle réussi à braver tous les obstacles pour parvenir à un tel niveau d’investissement ?

Elhadj Ahmed Tidiane Kouyaté, le président de l’APAE nous explique : “D’abord, nous avons bénéficié d’un financement du PACV2 à travers le gouvernement guinéen qui a construit le premier bâtiment. Ensuite, les ressortissants de Sarékaly en Angola, en France en Belgique, aux États-Unis et d’ailleurs ont construit puis équipé les autres bâtiments sous la coordination de Elhadj Ousmane Zamano Diallo Hollandédian. Il a fallu l’unité, l’entente, l’esprit d’initiative et l’amour de chez soi pour pouvoir investir tout ce qui est là aujourd’hui.”

A ce jour, élèves, parents et encadreurs se frottent les mains tant les objectifs recherchés produisent leurs effets. Pour le censeur Mamadou Diouldé Filo Diallo, les résultats sont reluisants : “L’effectif de l’établissement est passé de 30 élèves en 2012 dont 10 filles à 456 élèves en 2021 dont 252 filles pour douze groupes pédagogiques. En 2014 et 2015, les premiers de la préfecture au BEPC sont venus de notre école et en 2016 et 2019, nous avons abrité les deuxièmes de la région de Kindia. toujours au BEPC. Les cours se déroulent intensément ici et avec l’électrification obtenue à travers l’ANAFIC, nous allons planifié dès l’ouverture prochaine des séances de révision la nuit”, a affirmé le responsable de la pédagogie.

Aujourd’hui, le lycée-collège de référence de Sarékaly fait la fierté de  la préfecture de Télimélé à travers la qualité d’investissement qui attire et qui incite d’autres collectivités à s’inspirer de ce bel exemple. Salam Sidibé, le proviseur est de ceux-là qui pensent que l’un des meilleurs investissements est certainement dans l’éducation : << Sarékaly est une collectivité unie comme les doigts et qui a vite compris que la meilleure manière de développer leur localité est d’investir dans l’éducation. Dans un futur proche, les enseignants et les élèves vont se rivaliser   pour être ici. Cependant, nous avons dix (10) contractuels communautaires y compris le gardien qui sont à la charge de la communauté. Nous sollicitons l’appui davantage de la hiérarchie pour nous aider à atténuer cette charge qui commence à devenir “.

Il faut préciser que la commune rurale de Sarékaly possède à elle seule trois lycées dont un franco-arabe la situant loin au-dessus de la commune urbaine qui traîne avec un seul  à son actif avec un effectif pléthorique.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :