L’UFR se fait voix des menaces qui pèsent sur ses responsables à Kissidougou

0

Alors que ses pairs de l’opposition républicaine le classent désormais dans l’assiette de la mouvance présidentielle, l’Union des forces républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre Sidya Touré est victime de la part de cette autre entité dont les tenants à Kissidougou, exercent des menaces sur ses responsables dans cette localité.

L’information a été révélée samedi dernier lors de l’assemblée générale de l’UFR à Conakry. Selon Tamar Thiam, membre du bureau politique national du parti, c’est l’incarnation de la première autorité de la sous-préfecture d’Albadaria qui a joué à cette manœuvre.

« Le sous-préfet est allé menacer nos responsables qui se sont fait porter sur la liste de candidature de l’UFR, en disant que ceux-là n’avaient pas ce droit en tant fonctionnaires de l’Etat, et qu’ils ne doivent en aucun cas être sur une liste qui ne soit pas celle du parti au pouvoir », a indiqué l’émissaire de l’UFR en charge du processus électoral et des relations avec les institutions.

Mais aux dires de Mme Thiam, tout serait entré dans l’ordre et que la liste de candidature de son parti y est validée.