Loi de finances rectificatives: une session au goût d’inachevé au parlement

12 septembre 2017 14:14:52
0

Ouverte il y a deux semaines, la session extraordinaire de l’Assemblée nationale a pris fin ce mardi 12 septembre. Lors de cette session, les députés n’ont pu examiner que le projet de loi de finances rectificative et le vote de certaines conventions. Puisque le débat d’orientation budgétaire n’a pas pu se tenir. Il est reporté à une date ultérieure.

Le président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, explique les raisons de ce report en ces termes :  « ce report s’explique par le fait que les hypothèses de croissance économique et les priorités de développement économique et social de notre pays pour les trois prochaines années, doivent être partagées avec nos principaux partenaires techniques et financiers. Le gouvernement guinéen a demandé à ceux-ci de soutenir un nouveau programme économique et financier dont la négociation est en cours avec le Fonds monétaire international (FMI). Ces hypothèses de croissance reposent sur un produit intérieur brut récemment revu à la hausse, suite aux améliorations, ces dernières années, des principaux agrégats macroéconomiques. »

En lieu et place du débat d’orientation budgétaire, les députés ont examiné trois accords de financement portant sur la route Gueckédou-Kondembadou ; le projet urbain d’adduction d’eau de la ville de Conakry ;  la gouvernance économique.

Le président du parlement guinéen a aussi formulé des recommandations à l’endroit du gouvernement. C’est notamment le paiement des arriérés dus au titre des prestations des universités privées et l’augmentation des investissements en faveur des universités publiques ; l’augmentation des moyens au profit de l’armée lui permettant de faire face à une éventuelle attaque terroriste et au profit de la police pour lutter contre le banditisme.