Littérature : « L’industrie du livre », en discussion à Conakry !

0

A cinq mois de la fin de la manifestation littéraire, Conakry Capitale Mondiale du Livre (CCML), les acteurs de la chaîne du livre se sont réunis ce mardi, 13 décembre 2018 pour discuter autour de la validation de l’étude diagnostique sur l’industrie du livre en Guinée, a-t-on constaté au siège de la maison des écrivains sis dans la commune de Ratoma.

« Cet atelier est tenu pour marquer l’année du livre car nous avons dit à l’UNESCO qu’à la fin de ce mandat, la Guinée se dotera d’une loi sur le livre, d’une véritable politique nationale sur le secteur et ratifiera également la convention de Florence et le protocole de Nairobi. Nous sommes à cinq mois de la fin de cette manifestation internationale, donc, nous avons voulu réunir tous les acteurs du livre pour discuter de cette étude diagnostique élaborée par un spécialiste guinéen du livre. Il faut que la Guinée possède enfin un document stratégique par rapport à l’industrie du livre », a expliqué le commissaire général de CCML, Sansy Kaba Diakité.

Par ailleurs, il a invité la direction nationale du livre et de la lecture à s’approprier des résultats de cet atelier et assurer un meilleur suivi dans le cadre de doter le pays d’une loi sur le livre afin de permettre aux professionnels de travailler dans de bonnes conditions.

Dans la même lancée, le représentant du ministre de la culture, Bandian Traoré a demandé à tous les acteurs de la chaîne du livre de jouer leur partition pour que le secteur de l’industrie du livre soit au rendez-vous de l’émergence dans notre pays. Et pourquoi pas dans dix ans, faire de Conakry, la capitale africaine du livre, à l’image du rêve du commissaire général de Conakry Capitale Mondiale du Livre, Sansy Kaba Diakité.

A souligner que l’industrie du livre représente de nos jours, un potentiel important de développement socio-économique durable.