Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ligue 1 Pro : le Hafia reçoit son premier match officiel au stade Petit Sory de KPC

La direction du stade Petit, sis à Nongo a organisé ce mercredi 10 novembre une journée porte ouverte. Histoire de permettre au grand public d’apprécier la qualité des travaux effectués sur cette infrastructure sportive réalisée par le richissime homme d’affaires Kerfalla Person Camara (KPC). Cette visite guidée a eu lieu en prélude au premier match officiel que le Hafia FC devrait livrer au Wakriya de Boké dans le cadre la troisième journée de la ligue 1.

« Le stade Petit Sory abrite aujourd’hui son premier match du championnat, très prochainement, il abritera les matches internationaux », annoncé le Secrétaire général du Hafia FC et d’ajouter : « ce stade est bâti suivant les normes internationales. En effet, le stade ‘’Petit Sory’’ est doté d’une pelouse synthétique bâti sur une superficie de 2 hectares et demi. Les travaux réalisés par une des filiales de l’entreprise BTP Guicopres ont débuté depuis mars 2020. Avec une capacité d’accueil compris entre 5000 à 8000 places. Présentement, il a 5400 places assises.

Cette installation sportive dispose d’une salle de conférence, des bureaux pour le commissaire de match, des arbitres. On y trouve également une salle de gym, une infirmerie, un restaurant avec cuisine. Une salle VIP taillée sur mesure, à la clé une commodité pour recevoir les hôtes. Un internat de 28 chambres, un bloc administratif, un parking et des cabines de presse », a expliqué le Secrétaire général du Hafia Football Club, Ibrahima Marco.

Cette visite guidée des installations du stade ‘’Petit Sory’’ a été rehaussée par la présence de plusieurs anciens joueurs du célébrissime Hafia 77. Il s’agit, entre autres, de Ibrahima Calva 1 et 2, de Jacob Bangoura, Elhadj Jymmy Camara.

Faut-il rappeler qu’en deux rencontres jouées, le Hafia a concédé une défaite et une victoire. Soit 3 points sur 6 possibles. Le wakriya, de son côté, totalise 6 points avec deux succès pour deux rencontres disputées.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...