Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Les véhicules de transport en commun quasi absents dans la circulation routière à Conakry 

Quelques jours après l’augmentation du prix du carburant à la pompe suivie du maintien du tarif des transports à son prix initial, les transporteurs ont déclenché un mouvement de protestation ce lundi 9 août 2021, à Conakry. Un mouvement qui affecte énormément le déplacement des usagers de la route qui éprouvent ainsi des difficultés à rallier leurs services ou commerces respectifs.

Sur l’autoroute Fidel Castro, le constat de notre reporter révèle une quasi absence des véhicules de transport en commun, notamment les taxis et autres minibus. Assis dans son taxi dans une essencerie à Matoto, Yaya Kaba justifie par le bien-fondé de cette protestation par le maintien du prix du tronçon à 1500 francs alors que le litre des produits pétroliers est passé de 9 à  11 mille francs guinéens. Toute chose qui ne l’arrange point, selon ses dires.

A la plaque depuis plus d’une heure, Mlle Mafoudia Fofana devait apporter le petit-déjeuner de sa sœur hospitalisée à Ignace Deen. Mais elle dit avoir été surprise de constater cette malheureuse situation qui la maintient tout ce temps à Matoto Kondébounyi et autour de laquelle il n’y aurait pas eu une communication préalable, regrette-t-elle.

Et désormais, l’ultime option qui s’offre à elle, c’est de négocier un motard même si elle n’est de nature à recourir aux services des motards.

A noter que les véhicules des agents de sécurité sont postés au niveau de tous les grands carrefours et rond-points, notamment à Matoto, à la Tannerie, à Yimbaya Camp carrefour, à Gbessia et à Bonfi.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :