Les six premières difficultés des électeurs dans les bureaux de vote de Ratoma à Matam

0

Première difficulté : l’ouverture de certains bureaux de vote a connu un retard faute d’installation. A l’école Emmaus de Petit Simbaya, un bureau a ouvert à 7h 45 et l’autre à 8h 45.

La deuxième : le matériel électoral a manqué par endroits surtout la fiche de dérogation, la fiche de procuration et l’encre. C’est le constat à l’école Emmaus à Petit Simbaya.

Si lors du dépôt du matériel électoral, on avait noté les pièces manquantes, on aurait évité cela.

La troisième : par endroits, il y a une grande affluence des électeurs depuis 6 heures du matin. Dans d’autres, comme à l’école primaire Bonfi Marché, les femmes vaquaient au quotidien.

La quatrième, il y a une lenteur dans le déroulement du vote. Parce que certains membres du bureau de vote, peu expérimentés, ont du mal à retrouver le nom des électeurs.

La cinquième, des citoyens nous ont rapportés qu’à Lambanyi, des électeurs, inscrits noir sur blanc sur les listes électorales, sont sans carte d’électeur.

La sixième, le personnel de certains bureaux de vote n’est pas dans les meilleures conditions de travail. A Bambéto, ça vote en plein air, les cartons sur la tête, pour se protéger contre le soleil de plomb.