Le syndicat au bord de l’implosion après l’exclusion d’Aboubacar Soumah

0

Après l’exclusion du syndicaliste Aboubacar Soumah et certains de ses camarades, la relation est tendue dans les locaux du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG).

D’abord, il y a eu une tentative de réconciliation entre les différents protagonistes mais celle-ci n’a pas abouti. Aujourd’hui, décision a été prise d’exclure le syndicaliste frondeur et ses proches.

Malheureusement, cette décision a été diffusée par voie de presse sans que le principal concerné ne reçoive la moindre copie. Conséquence, M. Soumah serait venu au siège du SLECG, aujourd’hui, mais l’accueil fut glacial. C’est à peine qu’ils se sont parlés. Il avait été informé la veille de son exclusion.

Au bureau du SLECG, la tension monte d’un cran. Ça dispute entre le syndicat et ça crie à la trahison.

Sauf changement de dernière minute, le syndicaliste exclu, Aboubacar Soumah, entend tenir une assemblée générale pour se concerter avec sa base. Mais aux dernières nouvelles, ordre a été donné de saisir la gendarmerie pour empêcher la tenue de cette assemblée.

Or, Aboubacar Soumah serait sur les points de préparer le congrès électif de son syndicat sans que la hiérarchie n’en soit informée. Il est accusé d’avoir dépêché des missions à l’intérieur du pays.

Du côté de la bourse du travail, le syndicaliste Amadou Diallo tient une réunion, lui aussi, d’information.