Le ministre des mines, Abdoulaye Magassouba, face à la presse, à Boké

1

Le ministre des mines et de la géologie Abdoulaye Magassouba, en séjour à Boké, a conféré avec la presse ce samedi 3 février. Au cours de cette rencontre, il a abordé plusieurs sujets, notamment ceux relatifs au secteur minier guinéen.

« En 50 ans, les objectifs qui n’ont pas été atteints en Guinée, sont en train d’être atteints », a entamé M. Magassouba.

Il s’est dit très satisfait de l’état d’avancement des différents projets miniers évoluant dans la région administrative de Boké.

Pour lui, les sociétés minières telles que la SMB, GAC et RUSAL évoluent bien sur le terrain, grâce aux réformes engagées par son département. « Les réformes engagées en 2010 nous ont permis d’attirer des investissements importants dans le secteur minier en particulier dans le secteur de la bauxite. Aujourd’hui, nous sommes en train de parler de 3 milliards de dollards d’engagement effectifs en date, et de plus de 6 milliards de dollars d’intention d’investir de la période allant de 2016 à 2020 », a-t-il déclaré.

A ceux qui parlent du manque d’emploi, le ministre dira qu’entre l’indépendance et l’année 2010, le secteur minier a directement créé 10 mille emplois. « Tandis que ces dernières années, il y a eu la création de 10 mille emplois. C’est à dire le double de l’emploi dans le secteur minier », a fait remarquer le ministre.

Aujourd’hui, nous avons atteints 50 millions de tonnes de bauxite contre 18 millions de tonnes quand le président Alpha Condé venait au pouvoir.

En 2015, la Guinée ne représentait que 7% de la bauxite commercialisée sur le marché international. Alors que les premières réserves mondiales sont en Guinée. Les 93 autres pour cent étaient réalisés par des pays qui avaient moins de réserves que la Guinée et qui étaient plus développés que notre pays. Aujourd’hui, la République de Guinée, sous la 3ème République, dispose neuf (09) projets d’usines d’alumine, un fait nouveau et inédit », martèle le ministre.

S’agissant de la transformtion sur place des produits miniers, il a indiqué que le régime actuel est en train de créer toutes les conditions pour améliorer les conditions de transformation de la bauxite en alumine en Guinée.