Labé : Un camion rempli d’une soixantaine de mineurs et plusieurs femmes arraisonné

26 janvier 2018 14:14:08
0

C’est en tout et pour tout 72 enfants talibés âgés de cinq à dix ans ainsi que 35 femmes et 22 hommes à bord d’un camion en direction de la région administrative de Mamou qui ont été interceptés dans la matinée de ce vendredi 26 janvier 2018 par la gendarmerie régionale de Labé. Tous et tous viennent d’être présentés à la presse et une enquête minutieuse serait en cours afin de déterminer clairement leur provenance et leur destination.

Cet arraisonnement effectué à la rentrée du camp Elhadj Oumar Tall de Labé a alerté toutes les autorités locales en charge de la promotion féminine et de l’enfance de Labé. Moumini Baldé, le directeur régional de l’action sociale a tenu à faire le point. « C’est en tout 72 enfants tous âges confondus qui étaient dans le camion, les femmes sont au nombre de 35 et les hommes 21. Ce qui fait un total de 129 personnes à bord du camion » déclare-t-il avant de préciser que son équipe tente de savoir si toutefois ce camion ne tentait pas de se diriger vers la frontière car selon lui, rien n’est sûr.

Interpellé, le colonel Seny Silver Camara le commandant de la gendarmerie de la Moyenne Guinée est on ne peut plus claire. «  Je n’ai arrêté aucun talibé. C’est le sort des 72 enfants de 5 à 10 ans qui m’a beaucoup intéressé dans ça. Si c’était seulement les vieux qui étaient dans le camion je n’allais même pas m’intéresser ; mais il faut voir dans le hangar là 72 enfants de 5 à 10 ans, c’est ce qui m’a beaucoup intéressé. C’est pourquoi j’ai dit que je ne veux pas laisser le camion continuer sans que je n’aie une situation exacte sur la provenance ou la destination de ces enfants », réagit le commandant.

Pourtant, le premier responsable de cette situation parle d’une visite de courtoisie au cheikh de Koula Mawdhé (district de la sous-préfecture de Diari dans relevant de la préfecture de Labé). « Ce sont des talibés (élèves de l’école coranique) de notre maître venus de Mamou pour suivre une formation coranique à Sémpetin. Chaque année depuis plus de 15 à 20 ans, ils viennent après la dernière fête musulmane pour chercher des bénédictions au près du grand maître à Sémpetin les mercredis. Après le lendemain, ils continuent chez le cheikh de Koula Mawdhé pour non seulement y passer la nuit mais aussi effectuer la prière du vendredi sur place avant de rentrer. Il n’y a rien de suspect dans ça car d’habitude on se mobilise beaucoup plus », soutient-il.

Aux dernières nouvelles, le camion et ses passagers étaient toujours entre les mains de la gendarmerie régionale de Labé où une enquête était en cours afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

Il vous souviendra qu’en 2016, c’est une vingtaine de mineurs en direction du Sénégal qui a été interceptée à Mali Yembering avant d’être renvoyée à Labé.