Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Labé: sept boulangers mis aux arrêts et leurs fours fermés

Suite aux multiples plaintes de citoyens de la commune urbaine de Labé, les responsables des boulangers, le service contrôle qualité et normes ainsi que la direction préfectorale du commerce de Labé ont conjointement constitué une équipe de contrôle du poids du pain. Lors de sa première sortie dans la soirée du jeudi 09 décembre 2021, l’équipe a mis aux arrêts sept boulangers pour non-respect du poids du pain. Les prévenus ont été conduits au commissariat central de police, avant d’être condamnés au paiement d’une amende de deux millions chacun et la fermeture de leurs fours pour une période d’une semaine.

L’information a été rendue publique par Fodé Kaba, le président de l’union régionale des boulangers et pâtissiers de Labé. « On a constaté que le poids est un peu réduit. Donc on a aussitôt dépêché une équipe sur le terrain et c’est sept personnes qui ont été mises aux arrêts pour non-respect du poids du pain qui est de 500 grammes. Ils sont actuellement entre les mains de la police centrale. C’est suite aux différentes plaintes de la population qu’on a engagé cette campagne de contrôle en collaboration avec le directeur préfectoral du commerce et le travail se poursuit sur le terrain », soutient-il.

Selon lui également, l’équipe qui est sur le terrain dispose de balances mécaniques pour faciliter le contrôle. « Depuis trois mois on est en train d’insister pour le respect du poids des pains, mais ils n’ont pas considéré la chose. Donc on a cette fois-ci employé la méthode répressive pour mettre fin à la pratique, parce que comme vous le savez, les citoyens se plaignent de la cherté du pain depuis le dernier réajustement. Alors que le poids de 500 grammes par pain doit obligatoirement être respecté », a-t-il précisé.

Aux dernières nouvelles, les boulangers ont été condamnés au paiement de deux millions GNF chacun, à en croire Fodé Kaba : « ils ont été interrogés et finalement on leur a imposé le paiement d’une amende de deux millions GNF chacun et leurs fours resteront fermés pour une période de deux semaines. Ainsi, la mission continue son travail sur le terrain car il faut impérativement que le poids soit respecté », insiste-t-il.

Une opération qui a positivement été saluée par les consommateurs qui, néanmoins continuent à se plaindre du prix qu’ils jugent trop cher.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...