Labé : le système de monitoring des médias désormais opérationnel

0

Après Kindia, Boké, Kankan, Faranah, N’Zérékore et Mamou, l’équipe de la Haute Autorité de la Communication (HAC) a posé ses valises ce mardi 09 janvier 2018 dans la région administrative de Labé. Objectif, procéder au lancement du système de monitoring des medias audiovisuels, a constaté sur place Guinéenews.

C’est le siège de la radio rurale de Labé qui a servi de cadre au lancement officiel des opérations qui a connu la présence de toutes les autorités locales et des journalistes venus des quatre radios implantées dans la commune urbaine de Labé.

Quatre ordinateurs, deux batteries solaires, deux panneaux solaires, un convertisseur, un onduleur, un kit internet et une moto sont principalement la logistique qui a été mise à disposition des deux points focaux qui ont désormais  la charge de représenter la HAC dans la région.

Commissaire à la HAC et initiateur du système, Mamady Kéita explique le fonctionnement de ce centre de monitoring: « la HAC doit protéger la liberté d’expression de tous les usagers de la communication. Elle doit permettre l’expression libre des courants d’opinions en matière de pensée en République de Guinée. Et en même temps, elle doit protéger les citoyens contre la désinformation. Que la presse ne soit pas abusée par les autorités.»

Alpha Bacar Bah, le premier point focal de la HAC à Labé, se dit optimiste quant au bon fonctionnement de ce nouvel outil de contrôle. «Désormais, l’assimilation des TDR par rapport à la mise en place du système de monitoring est à porté de main. Rien ne va nous échapper maintenant. Ce n’est pas une censure mais dès que la radio est allumée, les ordinateurs captent le son immédiatement. Donc, il y a un enregistrement simultané », a-t-il prévenu.

De son côté, Sadou Kéita, le gouverneur de la région administrative de Labé, a interpellé les points focaux de la HAC  l’éthique de leur mission. «…Je demande à ces points focaux beaucoup de moralité parce que le gouverneur peut les appeler pour dire supprimer telle ou telle chose. Si c’est un point focal amoral, il obéira », a-t-il fait savoir.

Désormais, chacune des quatre radios de la commune urbaine de Labé est reliée à un ordinateur mis en marche ce mardi 9 décembre par la haute autorité de la communication.