La Chine est devenue le facteur le plus actif dans le système international d’aujourd’hui

0

Zhao Cheng, journaliste au Quotidien du Peuple, partenaire de guinéenews.org

À la fin du mois de décembre, le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a souligné dans une interview exclusive au Quotidien du Peuple que la diplomatie chinoise est parvenue à une série de réalisations de tout premier plan en 2017.

Wang Yi a rappelé que, cette année, le Président Xi Jinping a prononcé un important discours lors du Forum économique mondial de Davos et au siège des Nations Unies à Genève, faisant entendre d’une voix puissante le désir de la Chine de favoriser le processus de rééquilibrage de la mondialisation économique et de construire ensemble une communauté de destinée humaine. La Chine est ainsi devenue le facteur le plus actif dans le système international actuel et constitue l’élan le plus dynamique en matière de gouvernance mondiale.

  1. Wang a aussi souligné que la Chine a organisé avec succès le Forum « Une ceinture, une route » pour la coopération internationale, et dégagé un consensus au sein de la communauté internationale pour la promotion de la construction de l’initiative « Une ceinture, une route » par un travail commun des autres pays, tissant un réseau de coopération avec le continent eurasiatique en son cœur, rayonnant sur tous les continents et connectant tous les océans.

En 2017, il y a également eu trois rencontres en un an entre les chefs d’Etat chinois et américain, communiquant à de multiples reprises et de diverses manières, établissant la direction pour le développement des relations sino-américaines dans la nouvelle ère, et créant une plate-forme pour le dialogue, favorisant le développement stable des relations sino-américaines sur la base du respect mutuel, du bénéfice mutuel réalisé et de la réciprocité.

2017 a aussi vu la coopération stratégique globale entre la Chine et la Russie évoluer vers un niveau plus élevé et un domaine plus large.

De même, les relations amicales et de bon voisinage avec les pays voisins sont parvenues à un nouveau niveau. Après le 19e Congrès du Parti communiste chinois, Xi Jinping a choisi deux pays voisins, le Vietnam et le Laos, pour sa première visite à l’étranger, envoyant un signal clair pour la construction d’une communauté de destin de proximité.

En 2017, la Chine et la Corée du Sud sont quant à elles parvenues à un consensus progressif sur la manière de traiter la question du système de défense aérienne THAAD. De leur côté, les relations sino-japonaises ont montré une dynamique d’amélioration et de développement.

Le Ministre chinois des affaires étrangères a également souligné qu’en 2017 la Chine a adhéré à l’objectif de dénucléarisation de la péninsule coréenne, faisant la promotion de l’idée de « double suspension » visant à relancer les pourparlers et l’initiative de « double voie » pour parvenir à une stabilité à long terme dans la péninsule, remplissant ainsi ses obligations internationales.

Dans le même temps, la Chine a su, par un règlement pacifique, résoudre la crise causée par l’intrusion de troupes indiennes en territoire chinois par la voie diplomatique, garantissant l’intégrité et la souveraineté territoriales, tout en maintenant les relations sino-indiennes dans la bonne direction.

Wang Yi a enfin souligné que Xi Jinping a proposé une série de nouvelles idées, de nouveaux concepts et une nouvelle stratégie diplomatique, indiquant la direction de la promotion au niveau mondial de la diplomatie de grande puissance à caractéristiques chinoises. Ces activités diplomatiques au niveau du chef de l’Etat assurées personnellement ont favorisé le renforcement historique du statut et de l’influence internationale de la Chine.