Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La CENI privée de subvention : L’institution paie-t-elle sa facture du troisième mandat ?

L’austérité qui frappe de plein fouet l’administration publique et d’autres institutions du pays n’épargne pas la commission électorale nationale indépendante (CENI).

L’institution en charge des élections politiques en Guinée traverserait une situation financière très difficile. Ce qui ne devrait pas être sans lien avec les dernières élections organisées par l’institution, sur financement national.

Selon une source bien informée, l’organe national de gestion des élections en Guinée serait sevré de sa subvention depuis plusieurs mois. Comme si, ironie du sort, il paie sa part de facture du troisième mandat aussi. En tout cas, à l’image de l’assemblée nationale dans un passé très récent, la CENI est privée de ressources financières. « Le budget de CENI est bloqué depuis trois (3) mois au moins » confie notre source.

Seul ouf de soulagement, commente notre interlocuteur, « le défunt président Me Salif Kébé avait initié le virement des salaires des commissaires et d’une bonne partie du personnel d’appui. Sinon, la CENI baignerait aujourd’hui dans une misère noire ».

Et d’expliquer que « les commissaires n’ont plus leurs primes y compris les primes de session. Certains chauffeurs et même le loyer ne sont pas payés ces derniers temps, semble-t-il ».

Pour vérifier l’information et en savoir davantage, Guinnenews a tenté en vain de trouver un interlocuteur au sein de l’institution. Un commissaire joint au téléphone se refuse de tout commentaire. « Je vous ai dit que les fiances ne relèvent pas de mes prérogatives », se dérobe-t-il, sans confirmer ni infirmer l’information.

Au contraire, informe-t-il, « cela relève du domaine de compétences du président ». Malheureusement, Kabinè Cissé ne répond pas à nos sollicitations.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...