Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La CAF a-t-elle retiré l’organisation de la Can 2025 à la Guinée ? La présidente  du CONOR réagit

Quelques heures après le séjour d’une inspection de la CAF, un courrier rédigé en anglais en date du début juillet a été publié hier jeudi sur les réseaux sociaux annonçant  le retrait de l’organisation de la Can 2025 .
Suite à cela, la présidente du CONOR, Mariama Satina Diallo invitée sur les ondes de la radio Fim Fm dans l’émission « Mirador »  ce vendredi 02 septembre à démenti l’information. Selon elle, cette information est fausse.
« C’est de l’intox et ce qui est terrible c’est de l’intox qui provient probablement de notre propre pays et c’est ça qui me choque. Comment des Guinéens aujourd’hui peuvent vouloir boycotter l’organisation de la Can 2025 qui va être aujourd’hui le levier de la croissance de notre pays. Vous avez vu la joie de certains sur les réseaux sociaux. Ils sont heureux qu’on retire la Can a la Guinée », déplore Mme Sy.
Poursuivant, elle s’interroge sur « comment pouvez-vous penser et croire qu’au moment où une délégation de très haut niveau de la CAF est en Guinée pour venir porter un message, se renseigner sur l’état d’avancement de la Can au même moment qu’un courrier soit divulgué sur les réseaux sociaux..pourquoi la Caf va faire fuiter l’information..ils ont été reçus par le COCAN. Le chef de la délégation a dit qu’ils ne sont pas venus pour retirer la CAN à la Guinée. Ils sont venus se rassurer que les choses sont en train d’aller dans le bon sens.  Et le Chef de l’Etat a affirmé devant eux sa volonté politique à organiser la Can de 2025 », a-t-elle expliqué.
Parlant du manque d’infrastructures, l’ancien régime n’en a pas fait une priorité et la CAF a tout à fait raison de s’en inquiéter  selon la présidente du CONOR.
« epuis le 05 septembre 2021, le ministre des Sports en a fait son cheval de bataille…des entreprises ont été choisies, des contrats ont été signés.
f
Les routes sont en train d’être renforcées, les hôpitaux, les aéroports, une formation est prévue pour former des jeunes pour être prêts le jour où nous allons siffler l’ouverture de la CAN », dit-elle.
Pour finir Madame Mariama Satina a demandé un soutien à tous pour ce projet car selon elle, « il n’appartient ni à Béa ni à Doumbouya. C’est un projet guinéen ».
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...