Kouroussa : Le ministre Cheick Sako inaugure le nouveau Palais de Justice

16 janvier 2018 4:04:33
0

En marge de la fête de l’indépendance qui vient d’être célébrée en Haute Guinée, le ministre de la Justice et garde des sceaux, Cheick Sako a inauguré le nouveau Palais de Justice, a-t-on constaté sur place dimanche 14 janvier. C’était en présence du président du tribunal, du juge d’instruction,  de la greffière en chef et certains cadres de la cours d’appel de kankan.

Un bâtiment flambant neuf qui contient dix bureaux, une salle d’audience, une salle de délibération, un bureau pour le juge, un bureau pour le juge d’introduction, un secrétariat et un bureau pour la greffière en chef  et un magasin.

« Avec ma délégation qui est là, quand on a appris que le président de la République  lors de sa visite éclair à Kouroussa,  n’a pas eu de temps de visiter le Palais de la Justice… pour raison de fatigue…Le ministre de l’Administration Territoire a attiré mon attention….Je me suis dit alors, il faut qu’à mon retour de Conakry, à mon passage, que m’arrête à Kouroussa pour inaugurer le Palais de la Justice. Dans ce pays, on sait que les Kouroussakas sont courageux. Ce sont également des gens de parole. La ville de Kouroussa et ses sous préfectures ont donné beaucoup de cadres civis et militaires à la Guinée. En tout cas, les premiers cadres civil-militaires sont venus de cette ville. Parmi les intellectuels qui sont à l’étranger figurent les fils de Kouroussa. Certains sont rentrés d’autres sont encore là-bas. Toutes  les réformes engagées au niveau de la justice, c’est grâce au président de la République Alpha Condé. S’il n’avait pas accepté cette réforme, on n’allait pas le faire. C’est lui qui est parti me chercher à Montpellier en France pour venir réformer la justice. C’est ce qu’il m’a dit en janvier 2014. Cela n’est pas venu de moi. C’est venu de lui tout en disant de laisser toutes mes activités là-bas et venir réformer la justice guinéenne. Alors, personnes ne peut me désorienter dans ce sens « , a affirmé le garde des sceaux.

Le ministre de la Justice a insisté sur le respect  de la loi et les principes judiciaires. « Lbut de notre visite, c’est d’abord inaugurer le nouveau Palais de Justice que la République a mis à la disposition de la population de Kouroussa. Comme vous le savez, on a inauguré le nouveau Palais de Justice de Siguiri et celui de Kankan. Comme le cas particulier de Kouroussa, la population est massivement venue et les sages aussi…. Cela nous a permis d’échanger un peu et de prodiguer quelques conseils par rapport  au respect de la loi qui est chère au président de la République. Il a encore réitéré lors de ses vœux à la nation. Mon rôle, c’est d’être interprète de ces vœux-là. C’est pour quoi j’ai rappelé le respect de loi et le respect de la justice. Je n’ai pas oublié les maux que porte la population à certains magistrats dans  de ce pays. Et j’ai rappelé qu’on avait un conseil de discipline et qu’il y a des sanctions à ce niveau. J’ai insisté également sur le respect de la décision de la justice en générale dans notre pays et en singulier celle de Kouroussa. Je l’ai dit à Kankan, à Siguiri et le répète à nouveau à Kouroussa. Il faut qu’en Haute Guinée en général dans ces trois villes en particulier, quand un citoyen est convoqué par un juge, il doit se présenter devant la justice, ce n’est pas acceptable que les gens ne répondent pas aux convocations. Cela oblige la justice d’être  sévère… », a-t-il dit.