Kindia : Un bébé de 2 mois abandonné à la gare routière

0

Les syndicats de la gare routière dans la commune urbaine ont été informés, hier lundi 25 décembre 2017 aux environs de 17 heures l’abandon d’un bébé. Il s’agit d’un bébé âgé de deux mois, qui a été abandonné par sa mère dans la main d’une femme.

Selon nos informations, c’est une jeune fille âgée d’une vingtaine année qui était venue à la gare routière avec son bébé en main et un sac en plastique dans l’intention de voyager sur Conakry. Aussitôt, elle a confié son bébé à une autre femme qui attendait, elle aussi à son tour, le véhicule et elle disparut dans la nature. Celle-ci a alerté, à son tour, les responsables syndicaux et le commissariat central.

Selon un constat fait sur place, ce bébé serait abandonné par une nourrice méconnue de la ville. Sur les circonstances, Fanta Fofana s’en explique : « C’est aux environs de 13 heures, j’étais assise avec mon mari à la gare routière attendre un taxi pour voyager. Puisqu’il n’y avait pas de véhicule, cette fille est venue me dire qu’elle partait aussi à Conakry. Elle m’a dit de garder son bébé et son sac, le temps pour elle d’aller acheter quelque chose juste à côté, j’ai accepté. Mais de 13h jusqu’à 17 heures, elle n’est pas revenue. Inquiète, je suis allée faire une déclaration au niveau du bureau syndical des transporteurs. Celui-ci m’a demandé de partir au commissariat central pour faire ma déclaration. C’est ainsi que vous nous avez trouvez ici…»

Interrogé, le chef section de l’Office de Protection du Genre, Enfance et Mœurs du commissariat central de Kindia explique : « Nous avons reçu Madame Fanta Fofana avec un bébé en main en compagnie de son mari nous déclarant qu’une jeune fille l’a confié son bébé depuis la journée et elle n’est plus revenue. Immédiatement, nous avons informé le procureur qui nous a instruits de confier le bébé à la dame jusqu’au matin. Chose que nous avons faite en attendant l’ouverture des enquêtes afin de retrouver cette fille que nous qualifions de criminelle puisque c’est un crime », confie le capitaine Boiro, chef section Office de Protection du Genre, Enfance et Mœurs.

A préciser que le bébé a été mis à la disposition de Fanta Fofana jusqu’à ce mardi matin avant la décision du procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kindia.

A signaler que dans le sac en plastique que la fille a laissé, un carnet de consultation du centre de santé de la commune rurale de Damankania a été retrouvé sur le quel le nom de l’enfant est marqué, le nom du mari et un numéro de téléphone.

A Kindia, la découverte des bébés n’est pas un fait nouveau. Par le passé, d’autres cas ont été rapportés aux autorités.