Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kindia : plusieurs localités sinistrées après la crue du fleuve Samou à Samaya

Construit depuis 1970, dans la sous-préfecture de Samaya, le fleuve Samou est devenu un cauchemar pour les populations riveraines qui connaissent l’une des pires inondations depuis quelques jours. Les grandes pluies de ces derniers jours, ont causé des catastrophes dans plusieurs districts dont Kaporo, Waliya, Boulibiri, Kélégbè. Au-delà des concessions, de nombreux puits et toilettes sont actuellement totalement submergés par les eaux qui pourraient exposer les habitants à d’importants risques de maladies.

Rencontré, Abdoulaye Camara, le maire de cette commune rurale de Samaya revient sur l’ampleur des dégâts causés par ces inondations : « à l’heure où nous sommes, il y a plus d’une trentaine de bâtiments qui sont dans l’eau. Les puits et les toilettes sont complètement inondés par la montée des eaux. Actuellement, les citoyens n’ont pas d’eau pour leurs consommations domestiques. Pas de toilettes pour les besoins. A cela s’ajoute la destruction de nos cultures. C’est la première fois que nous enregistrons une telle inondation. »

Dans cette localité, le seul et unique poste de santé n’a pas échappé à la crue.  Aujourd’hui, cette structure sanitaire est inaccessible aux patients venus pour leurs soins.

 » Notre poste de santé est totalement sous l’eau depuis une semaine. Pour le moment, il est impossible de travailler ici. Imaginez-vous qu’une autre maladie diarrhéique éclate dans ces conditions, ce sera de la catastrophe », s’inquiète Abdoulaye Bangoura, le chef du poste de santé.

Pour sa part, le Secrétaire général chargé de l’administration de la préfecture, Faya Mamadouno, explique les causes de ce débordement du lit du fleuve Samou par l’eau : « c’est la montée du fleuve Samou sur lequel est construit le barrage hydroélectrique qui a débordé de son lit et affecte sérieusement les populations riveraines. Nous avons fait le constat et nous avons adressé un rapport aux autorités compétentes en la matière. Ce sont elles qui prendront les mesures idoines afin de soulager ces sinistrés. »

En attendant, les populations riveraines sinistrées du fleuve Samou restent abandonnées à leur triste sort.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...