Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kindia : de nombreuses femmes enceintes ne fréquentent pas les structures sanitaires

Les femmes en état de famille fréquentent peu les structures sanitaires. Ce qui inquiète les professionnels de la santé. Au centre de santé de Manquepas, le taux de fréquentation des femmes en état de famille a baissé.

Pour cette sage-femme, Fatoumata Barry qui travaille au centre de santé de Manquepas, consultait 209 femmes par mois. Mais aujourd’hui, vu la négligence, le nombre n’atteint pas la moitié.

Or, les femmes enceintes risquent toujours leur vie en accouchant à domicile ou dans des cliniques privées non appropriées.

« Nos mamans qui assistent ces femmes enceintes dans les villages, secteurs et quartiers ne savent même pas diluer le chlore à 0,5 à plus forte raison aider les femmes à accoucher à la maison. Quand une femme accouche à domicile, il peut y avoir une déchirure du col de l’utérus ou autres notamment la rétention placentaire. Cela peut provoquer  des saignement qui peuvent entrainer la mort.

Au niveau du bébé ça c’est autre chose puisque leurs accoucheuses ne savent pas faire la prise en charge du nouveau-né. Elles ne connaissent pas utiliser le pictogramme pour connaitre qu’il y a une souffrance fœtale qui est installé et ce bébé-là doit être réanimé et si ce n’est pas fait, cela aboutira à la mort », prévient-il.

Le premier glot d’étranglement dans cette situation, c’est le refus des femmes de venir prendre le carnet rouge dès les trois premiers mois de grossesse et de se soumettre aux recommandations de la sage-femme maîtresse pour une prise en charge prénatale.

Il y a aussi des accouchements à domicile qu’elles mènent qui amènent des complications. Aujourd’hui, à l’hôpital régional, le taux de césarienne a augmenté de 60% des femmes enceintes.

A en croire à Dr Mariam Camara, sage-femme en service au centre de santé de Cassia, la consultation prénatale demande aux femmes “de se rendre aux structures sanitaires. Plus on fait la consultation, plus on décèle les complications pour une prise en charge rapide et efficace. Donc, j’invite les hommes à faire venir leurs femmes dans les différentes structures sanitaires pour une prise en charge rapide.

Au regard de toutes les mesures prises par le gouvernement, il y a toujours des femmes qui meurent en donnant la vie faute de consultation et de prise en charge prénatale.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :