Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : Une tornade fait d’importants dégâts matériels

Une grosse tornade s’est abattue sur la ville de Kankan dans la nuit de samedi à dimanche 17 avril. Cette grande pluie, accompagnée de vent violent, a fait des dégâts dans plusieurs secteurs de la commune urbaine.

C’est le cas par exemple du quartier Briqueterie et ses alentours que nous avons sillonnés dans la matinée de ce dimanche pour constater l’ampleur des dégâts.

Des branches d’arbres coupées ou tordues, des boutiques et des maisons décoiffées, des tôles envolées et éparpillées à même le sol, des murs renversés, des panneaux solaires arrachés des toits et projetés à terre, c’est le triste constat fait ce dimanche matin dans ce quartier, très résidentiels de la commune urbaine.

Sur place, c’est la désolation qui se lit sur le visage des habitants qui ont presque tout perdu comme Mama Sangaré, une vieille dame rencontrée en larme sous les décombres de sa maison. «  Moi j’étais assise dehors. Quand la pluie a commencé à tomber, je suis rentrée dans ma maison. A ma grande surprise j’ai constaté qu’un vent violent a commencé à souffler et il a emporté la toiture de ma maison. Grâce à Dieu, ce moment a trouvé que les enfants étaient tous chez les voisins. Ça aurait pu être pire. Maintenant nous sommes tous à la belle étoile», a-t-elle déploré.

Résidants à quelques pas de là, un groupe de jeunes étudiants ont aussi vu la toiture de leur cabane emportée par le vent. Aly Soumah diplômé sans emploi, relate :

«  Nous étions toujours en train  de rompre encore le jeûne quand tout à coup, le vent s’est annoncé. Un arbre s’est renversé sur notre toit et le vent l’a emporté. Nous sommes heureux du fait que nous avons tous eu la chance d’être en vie. C’est ça le plus important. Ce matin nous sommes toujours en train d’évaluer les dégâts et tout ce qu’on peut dire c’est que nos pertes sont incommensurables, on a pratiquement plus où passer la nuit », a-t-il regretté.

Présent aux côtés des sinistrés pour leur apporter un soutien moral, l’adjoint au chef de quartier Ibrahim Keita, a lancé pour sa part un appel à l’aide.

« Depuis ce matin nous sommes en train de sillonner le quartier, pour recenser les victimes et la nature des dégâts.  Pour le moment, selon nos constats, les dégâts sont énormes. Nous sommes donc plongés dans la désolation et nous sommes très affligés. Ce que nous pouvons faire maintenant, c’est de lancer un appel aux autorités du haut niveau afin d’accompagner les familles sinistrés, que ce soit en don de matériel ou même en argent si possible », a-t-il imploré.

A signaler que pour l’instant, on ne déplore aucun cas de mort ni de blessé grave.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :