Kankan: un match de football pour raffermir les relations entre chrétiens et musulmans !

0

Un match de football a opposé hier dimanche 03 décembre au stade de l’Université Julius NYERERE, l’équipe des jeunes chrétiens de la cathédrale Notre Dame des Victoires à celle musulmane de la ville de Kankan. Outre les responsables du district de football et de la ligue régionale ; la rencontre a mobilisée les religieux, le responsable de la plateforme pour la paix et une foule de jeunes supporters.

C’est une initiative des jeunes ambassadeurs de la paix. Initiative qui vise à raffermir les relations et favoriser la cohésion culturelle entre jeunes chrétiens et jeunes musulmans de la région. L’objectif, selon Ernest Djiramba Camara du projet cohésion culturelle pour la paix, c’est de renforcer la coexistence pacifique entre les communautés à travers le sport roi qu’est le football.

A l’approche des élections communales en Guinée, C’est l’occasion de rapprocher d’avantage les jeunes de diverses confessions afin de faire passer le message de l’unité et de la paix.

« Le football en tant qu’élément de connexion, permet aux jeunes de se rapprocher afin de créer un espace de dialogue et de concertation dans le but de partager le message d’unité, de la paix et de la solidarité » à indiquer M. Camara.

Au terme donc du match qui s’est déroulé dans l’ambiance et le fairplay, c’est l’équipe des jeunes musulmans qui a remporté avec un score de deux buts à zéro. Buts inscrits en première et seconde période, respectivement à la 15ème et à la 67ème minutes par Sékou Chérif et Sékou Konaté.

Premier du genre à Kankan, cette rencontre des jeunes des deux plus grandes confessions religieuses au tour du football au-delà de l’émulation suscitée, est un facteur d’unité qui a d’ailleurs été applaudie par Sékou Condé de la plateforme pour la paix et le Prêtre de l’église catholique le Prêtre Abe Jean David Komano.

D’autres rencontres sont projetées à Siguiri et à Dinguiraye, respectivement entre orpailleurs et employer des compagnies minières et entre le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG apprend-on.