Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kaloum : des anciens travailleurs de l’ANASP rencontrent la gouverneure de Conakry

Des anciens travailleurs de l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique (ANASP) ont pris d’assaut ce lundi les rues de Kaloum. Ils réclament auprès des autorités une indemnisation de plus de vingt ans de service après s’être faits « arbitrairement » renvoyés, il y a trois ans. Dispersés à la place des martyrs en partence vers le palais présidentielle, ces manifestants ont été rencontrés la gouverneure de la ville de Conakry, M’Mahawa Sylla. 
Selon le syndicat chargé à l’organisation desdits travailleurs, cela fait plus de trois ans que leur dossier traîne dans les différents ministères. D’abord, disent-il, « Sory camara DG de l’ANASP a renvoyé arbitrairement 408 travailleurs. Il a promis de nous donner le règlement et a envoyé le dossier à l’inspection générale du travail. Mais,  même là-bas, il a fallu qu’on mette la.pression. Cela fait trois ans qu’on suit ce dossier. On ne travaille pas. On nous paye pas et on ne peut aller ailleurs. Et quand, ce nouveau gouvernement est venu, nous avons poussé le dossier qui est parti jusqu’au ministère de la Décentralisation. Et celui-ci nous a dit qu’il a envoyé le cas au ministère des Finances. Sauf que là-bas, nous n’avons pas retrouvé de trace du dossier. Donc, nous avons monté un autre dossier pour mettre à leur disposition et celui-là est parti jusqu’à chez le directeur des finances. Mais lui aussi nous a dit, qu’il n’a pas notre situation en main. A sa prise de fonction, il n’a trouvé  que 72 travailleurs au compte de l’ANASP. Après là-bas, le dossier est parti jusqu’au ministère du Budget et là-bas aussi le directeur nous a dit qu’il fallait l’accord du ministre pour signer le dossier.  Depuis un mois, nous attendons sans suite », à relaté Lamine Diaby, syndicat chargé à l’organisation.
Leur porte-parole a ensuite ajouté que parmi toutes les choses qui ont « irité » ces travailleurs, fait partie le manque de considération pour la vie humaine par  leur patron,  a dénoncé Mamadou Yero Traoré.
Après avoir écouté les différentes lamentations, la gouverneure a exhorté les manifestants à être patients. Et les a rassurés qu’elle va s’occuper de leur situation.
Par ailleurs, au cours de la concertation, la gouverneur de la ville leur a informé : « nous sommes en train de travailler sur le SPTD. Si les travaux finissent, nous n’irons pas chercher les travailleurs ailleurs. C’est parmi vous que nous allons prendre les gens à l’issue d’un test. Je ne dis que c’est à partir de là que vous serez indemnisés mais, tout recrutement pour le SPTD commencera par vous. Parce que vous, vous êtes déjà formés pour le travail », a-t-elle rassuré.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...