Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kagbélen: les travaux de l’Echangeur à l’arrêt, le ministre Sow s’inquiète, les grévistes jouent la montre

Les travaux de construction de l’échangeur de Kagbélén ont été interrompus suite à une grève des travailleurs sur le site. Le ministre des Infrastructures et des Transports l’a confirmé à Guineenews tout en précisant que des dispositions sont en train d’être prises pour une reprise rapide des activités.

C’est depuis N’Zérékoré où il séjourne avec les autres membres du gouvernement que le ministre Yaya Sow a répondu à la sollicitation de Guineenews. Au téléphone, le ministre des Infrastructures confirme la situation de grève. Et d’ajouter dans la même lancée : « j’ai demandé à mes agents d’aller voir l’inspection générale du travail parce que c’est le ministère du Travail et de la Fonction Publique qui gère les conflits sociaux. Même si c’est un projet du ministère des Infrastructures. »

Plus loin, le ministre Sow a confié : « on me dit que c’est bloqué depuis vendredi, mais depuis hier, je lui (agent du ministère des Infrastructures, ndlr) ai demandé d’aller voir l’Inspecteur général du travail. » Avant de déplorer la perturbation en ces termes : « ce n’est pas bon ! Parce que la saison des pluies arrive, donc la grève vient au mauvais moment. »

A l’Inspection générale du travail, notre interlocuteur n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet au téléphone. Néanmoins, l’Inspecteur général essaie de rassurer que les choses sont en train de rentrer dans l’ordre. « Déjà, on a pris toutes les dispositions pour la reprise maintenant-là. Les négociations vont se poursuivre. Déjà, on a émis des documents pour les inviter à venir au tour de la table. »

Sauf que nos sources parmi les grévistes soutiennent que les employeurs n’ont pas effectué le déplacement vers l’inspection générale du travail. Raison pour laquelle, cette dernière a envoyé un courrier, invitant les représentants de la direction   à une nouvelle rencontre. Mais si les informations à notre disposition se confirment, il faut redouter une violation des droits des travailleurs.

Nous y reviendrons !

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :